Autotest covid : pharmacie, fiabilité, mode d'emploi ?

Les autotests sont arrivés à La Réunion ! Ces tests antigéniques rapides viennent enrichir la palette des tests existants pour se faire dépister et lutter contre l'épidémie de coronavirus ou covid-19.

Autotest Covid à La Réunion 

En vente dans les pharmacies, les autotests covid sont également distribués par l'ARS La Réunion dans les établissements de santé et certains établissements médico-sociaux à destination des professionnels de santé et des visiteurs réguliers non vaccinés. Objectif : enrichir la palette des outils destinés à lutter contre le coronavirus et ses variantes.

Quel est l'intérêt des autotests ?

Les autotests, aussi appelés tests antigéniques rapides sur prélèvement nasal profond (et non nasopharyngé) présentent deux avantages :

  • ils sont moins désagréables à effectuer car moins invasifs en terme de prélèvement : on enfonce d’environ trois centimètres dans chacune des narines un écouvillon adapté . Cela nécessite donc d’aller moins en profondeur dans le nez que le prélèvement nasopharyngé pratiqué pour les tests RT-PCR classiques.
  • ils permettent un isolement plus rapide des malades

A LIRE AUSSI | COVID-19 : LES PERSONNES CONTACTS PEUVENT AIDER À FREINER LA PROPAGATION

Comment utiliser un autotest ?

Les autotests sont des tests antigéniques : seul le mode de prélèvement est différent. Ici, il s'agit de faire un prélèvement dans le nez grâce à un coton-tige. Il faudra frotter les parois de ses narines et tourner le coton-tige cinq fois, puis tremper la tige dans une solution qui permet de détecter la présence de la Covid-19. Le résultat du test de dépistage s'affiche en 10 à 15 minutes.

Quels sont les risques de l'autotest ?

Si l'autotest est correctement pratiqué, il n'y a aucun risque à l'utiliser comme un moyen supplémentaire de lutter contre le virus.

Qui peut faire un autotest ?

Ces tests sont réservés aux personnes asymptomatiques (qui ne présentent pas de symptômes) de plus de 15 ans. Il ne faut pas réaliser d’autotest si l'on présente des symptômes ou si l'on est cas contact : dans ces cas, il faut faire un test RT-PCR ou un test antigénique rapide sur prélèvement nasopharyngé !

Quelle est la fiabilité des autotests ?

Les premières études indiquent une sensibilité de l’ordre de 80 à 95 % chez les patients symptomatiques et de l’ordre de 50 à 60 % chez les personnes asymptomatiques (qui ne présentent pas de symptômes). À en croire une étude de l’autorité sanitaire allemande, l’Institut Robert-Koch, l’efficacité globale des autotests s’établit à 71,7% (contre 98% pour un test nasopharyngé). Tout dépend en fait de la charge virale de la personne malade : plus elle est élevée, plus l'autotest permet de détecter la présence du virus. Mais on peut avoir une charge virale basse, non détectable à l'autotest, et contaminer quand même les autres. C'est pour cela qu'il est important de continuer à respecter les gestes barrières, même en cas d'autotest négatif.

A LIRE AUSSI | LES TESTS ANTIGÉNIQUES, PLUS RAPIDES MAIS MOINS EFFICACES QUE LES TESTS PCR

Que faire si le test est positif ?

Selon la Haute autorité de santé (HAS), si un autotest antigénique est positif, il doit alors "faire l'objet d'une confirmation par un test PCR, qui permettra également de caractériser le variant en présence".

En cas de résultat négatif à un autotest : soyez prudent.
Vous pouvez être porteur du virus dans des quantités non encore détectables, ou être victime d’une erreur liée au prélèvement. Vous pouvez donc transmettre le virus à d’autres personnes. Il faut impérativement continuer à respecter scrupuleusement les gestes et mesures barrières pour ne pas mettre en danger votre entourage et notamment les personnes les plus vulnérables.

Où et quand seront ils disponibles à La Réunion ?

Ils sont attendus courant mai dans les pharmacies réunionnaises et seront en vente sans ordonnance. L'ARS La Réunion organise également des opérations grand public dans certaines communes de l'île.

À noter que les autotests seront pris en charge par l’Assurance Maladie pour les aides à domicile auprès de personnes âgées et de personnes handicapées et les accueillants familiaux (dans la limite de 10 tests par mois).

A RETENIR :

- Ne pas réaliser d’autotest si on est symptomatique ou cas contact : dans ces cas, il faut faire un test RT-PCR ou un test antigénique rapide sur prélèvement nasopharyngé ;
- En cas d’autotest positif : s’isoler immédiatement, prévenir ses contacts sans attendre le résultat du test de confirmation pour qu’ils s’isolent également, renforcer les mesures barrières et confirmer le plus vite possible ce résultat par un test RT-PCR ;
- Si le résultat de l'autotest est négatif : il est impératif de maintenir les mesures barrières.

Sources :

  • HAS. Avis n° 2021.0015/AC/SEAP du 15 mars 2021 du collège de la Haute Autorité de santé relatif à la détection antigénique rapide du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal (TDR, TROD et autotest)
  • Les autotests - Solidarites-sante.gouv.fr

Tous nos articles sont rédigés avec l'aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 18 Mai 2021

COVID-19

coronavirus covid-19
Tous nos articles sur le Coronavirus