Santé environnement
Santé environnement

Intoxication des enfants par les piles boutons : un risque trop méconnu

Les piles boutons qui sont avalées provoquent en France plus de 1200 visites aux urgences selon les estimations. Ce sont majoritairement des enfants de moins de 5 ans et les conséquences peuvent être graves.

En France, on estime que plus de 1 200 visites aux urgences par an concernent des personnes qui ont avalé une pile bouton. Ce sont majoritairement des enfants de moins de 5 ans et les conséquences peuvent être graves. Au seul CHU de La Réunion, 10 enfants ont été admis entre le 1er janvier et le 30 octobre 2020 suite à l'ingestion de pile bouton.

Chaque année, les centres anti poison (CAP) reçoivent des milliers d'appels suite à l'ingestion ou l'inhalation d'une "pile bouton" (ou pile plate, à ne pas confondre avec la bouteille de rhum...).

On retrouve ces piles dans de nombreux jouets, les télécommandes, clés de voiture, audioprothèses ou encore les stylos lumineux par exemple ; ou simplement par négligence lorsqu'on en laisse traîner à portée de main de jeunes enfants.

A LIRE AUSSI | CHAMPIGNONS À LA RÉUNION : ATTENTION À L'INTOXICATION !

Avaler une pile bouton ou pile plate : quels risques ?

Comme tout corps étranger, en cas de mise à la bouche par un enfant, la pile peut être inhalée c’est-à-dire pénétrer dans les voies respiratoires et être à l’origine d’une toux, voire d’une détresse respiratoire. Dans tous les cas cela impose une prise en charge urgente de l'enfant.

La pile peut aussi être avalée. Dans la plupart des cas, elle est évacuée par voie naturelle. Mais elle peut aussi rester bloquée dans l'œsophage, ou dans l’estomac et provoquer de graves complications. En effet, ces piles ne sont pas "inertes" comme le serait une pièce de monnaie.

Au contact d'une muqueuse humide, une réaction chimique s'opère et donne lieu à une brûlure qui peut être grave et profonde. Le degré de la brûlure dépend de la taille de la pile, du temps de contact entre la muqueuse et la pile, de son voltage notamment.

Lorsque la pile reste coincée dans œsophage, c’est une situation à très haut risque de complications :

  • Brûlure de l’œsophage après quelques heures entraînant de graves lésions comme une perforation, c'est à dire un trou dans l’œsophage.
  • Cette brûlure œsophagienne peut avoir des conséquences sur les voies respiratoires et les gros vaisseaux sanguins (artère, dont l'aorte notamment) qui sont tout proches. Elle peut entraîner une perforation et l'atteinte de ces organes adjacents, voire le décès. Il est donc impératif de réagir le plus vite possible.

Le scénario le plus redouté, c'est l'ingestion à l'insu des parents ; la pile peut alors rester bloquée dans l’œsophage et l'enfant peut ne présenter aucun symptôme pendant un moment ; puis présenter des symptômes très peu spécifiques et souvent peu inquiétants comme une fièvre, une anorexie que l’on peut retrouver dans beaucoup d’autres maladies (pathologie infectieuse digestive notamment) et qui ne font pas forcement penser à l'ingestion de pile bouton. Ce n’est généralement et malheureusement que lors d’une complication tardive déjà grave que le diagnostic sera posé.

A LIRE AUSSI | LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE À LA RÉUNION, ON EN PARLE ?

Que faire si mon enfant a avalé une pile bouton ou pile plate ?

Si votre enfant a avalé une pile plate, même en cas de doute :

  • Appelez le 15 ou se rendre aux urgence le plus rapidement possible
  • Ne donnez pas à boire ou à manger à l'enfant, ne le faites pas vomir, ne lui donnez pas de charbon actif.

Afin d’éviter tout risque, il est recommandé de :

- conserver les piles bouton hors de portée d’un enfant (y compris les piles usagées);

- vérifier que les compartiments à piles (jouets, télécommandes) sont bien sécurisés et ne peuvent pas être ouverts. Dans le cas contraire, ne pas laisser l’objet contenant les piles bouton à portée d’un enfant ;

- privilégier l’achat d’appareils dont le compartiment à piles est sécurisé (présence d’une vis ou nécessité d’accomplir deux manœuvres indépendantes pour l’ouvrir) ;

- en cas d’ingestion, MÊME SUPPOSÉE, d’une pile bouton, contacter IMMÉDIATEMENT un centre antipoison ou le 15 en indiquant explicitement à votre interlocuteur qu’il s’agit de l'ingestion d’une pile bouton. Chaque minute compte !

Sources :

  • Diagnostic et prise en charge des enfants ayant ingéré une pile bouton ou une pile plate - has-sante.fr
  • Bulletin Trimestriel du Dispositif ToxicoVigilance Océan Indien - Point' Tox
  • Piles bouton : prévention des risques d’ingestion par les jeunes enfants - Solidarites-sante.gouv.fr
  • Gare aux piles boutons ! Un danger potentiel pour les jeunes enfants - hal.archives-ouvertes.fr
  • Piles boutons et jeunes enfants : des conséquences graves en cas d’ingestion - anses.fr
  • Intoxication par pile bouton (Pilboutox®) - scanr.enseignementsup-recherche.gouv.fr
  • Dispositif Toxicovigilance Océan Indien. Les intoxications pédiatriques. POINT' TOX.2020 juil;(16).

Tous nos articles sont rédigés avec l'aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 12 janvier 2021

VIDEO

La Santé en Vidéo
Toutes nos vidéos