Santé environnement
Santé environnement

Champignons à La Réunion : attention à l'intoxication !

INFOGRAPHIE - On déplore des intoxications liées à l’ingestion de champignons sauvages chaque année à La Réunion. Intoxications pouvant aller jusqu’à des hospitalisations. En l’absence d’inventaire sur les espèces présentes à La Réunion, il est fortement recommandé d’être très prudent.

Chaque année à La Réunion, des personnes sont victimes d'intoxication après avoir consommé des champignons sauvages. Ces intoxications peuvent parfois causer des troubles graves, la personne touchée peut même finir à l'hôpital. Pour s'éviter des désagréments, voilà les recommandations à suivre pour la cueillette et la consommation des champignons sauvages.

Pendant la cueillette des champignons

Ne cueillez que des champignons en bon état que vous êtes absolument certains de reconnaitre. Ne cueillez pas de champignons près des sites pollués. Si vous devez les acheter, soyez certains de leur provenance et évitez de les acheter à des vendeurs de bord de route. Enfin, conservez les dans un caisse ou un carton, pas dans un sac plastique : ils accélèrent le pourrissement.

Après la cueillette

Il faut toujours soigneusement se laver les mains après la cueillette des champignons. Pour faciliter la reconnaissance des espèces consommés en cas d'intoxication il est recommandé de photographier les champignons que vous avez ramené sous tous les angles.

A LIRE AUSSI | LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE À LA RÉUNION, ON EN PARLE ?

Consommation de la cueillette

Faites bien cuire les champignons avant de les consommer et souvenez-vous : la consommation de champignons sauvages doit rester exceptionnelle pour limiter les risques d'intoxication ! Sachez qu'il ne faut pas consommer de champignons qui ont été identifiés grâce à une application de reconnaissance : il existe beaucoup de risques d'erreurs. Enfin, vous devez les consommer maximum 3 jours après la cueillette.

Que faire en cas d'intoxication ?

Les symptômes tel que nausée, vomissement, sueurs, tremblements, vertiges, troubles de la vue vont arriver le plus souvent dans les 12 heures après la consommation. Attention cependant, ils peuvent arriver quelques jours plus tard dans certains cas. En cas de symptômes, appelez immédiatement un centre antipoison métropolitain.

A LIRE AUSSI | PIQÛRE OU MORSURE DANS LE LAGON : QUI SONT LES COUPABLES ? COMMENT S'EN PROTÉGER ?

Des médecins assurent une assistance permanente téléphonique gratuite (hormis le coût de l'appel).
24 heures sur 24 - 7 jours sur 7

CENTRES ANTIPOISON ET DE TOXICOVIGILANCE
VILLE NUMERO DE TELEPHONE
ANGERS 02 41 48 21 21
BORDEAUX 05 56 96 40 80
LILLE 0800 59 59 59
LYON 04 72 11 69 11
MARSEILLE 04 91 75 25 25
NANCY 03 83 22 50 50
PARIS 01 40 05 48 48
TOULOUSE 05 61 77 74 471

Imprimer le document

Tous nos articles sont rédigés avec l'aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 21 Octobre  2020

La Santé en Vidéo

La Santé en Vidéo
Toutes nos vidéos