Hypertension
Hypertension

Stress et hypertension : mythes et réalités

Stress, tension nerveuse et hypertension : quels rapports, quelles différences ? La question n'est pas évidente pour une grande partie d'entre nous. Selon la Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle, un tiers des Français pensent aujourd'hui que la tension nerveuse et l'hypertension artérielle (ou HTA) sont une seule et même chose. C'est faux, bien que le stress et l'hypertension puissent avoir des effets l'un sur l'autre.

SOMMAIRE :

► Tension nerveuse et hypertension : deux choses différentes

► Stress : des pics de pression qui ne durent pas

► Le stress est-il à l'origine de l'hypertension ?

► Stress et comportements à risque

► Ce qui soigne le stress soigne aussi l'hypertension

► Pratiquer une activité physique régulière

► Adopter une alimentation saine

Tension nerveuse et hypertension : deux choses différentes

Être hypertendu ne signifie pas que l'on est tendu nerveusement. L'hypertension n'est pas une maladie qui affecte les nerfs, mais la pression du sang à l'intérieur des artères :

  • Une personne tout à fait calme et sereine peut très bien souffrir d'hypertension artérielle
  • À l'inverse, une personne stressée pourra très bien conserver, tout au long de sa vie, une pression artérielle normale

Stress : des pics de pression qui ne durent pas

Notre pression artérielle n'est pas constante au cours de la journée. Par exemple, elle diminue pendant notre sommeil, quand le corps est au repos. Et elle augmente quand nous faisons un effort physique, ou sous le coup de certaines émotions comme la peur ou la colère. Le stress est l'un des facteurs susceptibles de modifier notre pression artérielle.

En situation de stress, notre organisme s'adapte naturellement pour nous permettre de mieux répondre au danger que nous ressentons. Il libère des hormones qui vont agir sur notre perception et nos facultés physiques : le rythme du cœur s'accélère, notre niveau de vigilance et de concentration s'élève, etc.

L'une des réponses possibles de l'organisme à une situation de stress est l'augmentation de la pression artérielle. Il est donc vrai que le stress peut induire une augmentation de la tension.

Mais cette hausse n'est pas permanente. La pression sanguine diminue lorsque le stress disparaît :

  • Chez une personne qui n'est pas hypertendue, ou chez un hypertendu qui se traite efficacement, le niveau de tension artérielle revient alors naturellement dans des valeurs normales.
  • Chez une personne hypertendue qui n'est pas traitée efficacement, la pression artérielle diminue mais reste au-dessus des valeurs normales à cause de son hypertension artérielle.

Le stress est-il à l'origine de l'hypertension ?

Une majorité d'hypertendus se déclare convaincue que le stress et le mode de vie sont intimement liés à leur maladie. Pour certains, l'hypertension est responsable d'un sentiment d'anxiété. Pour les autres, c'est le stress qui serait responsable de leur hypertension artérielle.

La question fait toujours débat au sein de la communauté scientifique. Mais en l'état actuel des connaissances, la réponse est plutôt non : le stress n'est pas une cause directe de l'hypertension artérielle.

En effet, les données scientifiques ne permettent pas d'affirmer qu'une personne stressée court le risque de développer une hypertension artérielle à cause de son stress. En 2013, une étude menée par l'Inserm sur 123 000 personnes a montré par exemple qu'il n'existe pas de lien statistique entre stress professionnel et hypertension artérielle.

Stress et comportements à risque

Le stress n'est pas directement une cause de l'hypertension, mais il favorise certains comportements à risque :

  • Le stress est l'un des facteurs qui favorisent une consommation d'alcool excessive. L'alcool entraîne des effets multiples sur l'organisme qui favorisent la survenue de l'hypertension. Il bouscule notamment notre équilibre hormonal.
  • Chez les fumeurs, le tabac est perçu (à tort) comme un moyen de lutter contre le stress. Mais parce qu'elle abîme les artères, la cigarette est l'une des causes de l'HTA.
  • Plusieurs études ont démontré que le stress chronique favorise la prise de poids. Le surpoids est à son tour un facteur de risque de l'hypertension.

Le stress est aussi l'un des grands facteurs de risque pour les malades cardiovasculaires. Il favorise l'inflammation des artères et la création de plaques d'athérome. Ces amas de déchets organiques :

  • bouchent progressivement les artères
  • gênent la circulation du sang et l'oxygénation de l'organisme
  • forcent le cœur à faire des efforts supplémentaires

Lorsque les plaques d'athérome se détachent sous l'effet de la pression sanguine, on risque l'AVC ou l'infarctus du myocarde.

Ce qui soigne le stress soigne aussi l'hypertension

Il n'y a peut-être pas de lien direct entre le stress et le développement de l'hypertension artérielle, mais réduire son stress a des effets positifs sur la santé en général, et sur la tension artérielle également.

Pratiquer une activité physique régulière

La pratique d'une activité physique régulière est l'une des meilleures armes contre les maladies cardiovasculaires et l'hypertension. Mais elle est aussi efficace pour lutter contre le stress. Durant l'exercice, notre corps produit des hormones du bien-être : la dopamine et l'endorphine. Sous l'effet de ces hormones, notre niveau d'anxiété diminue. Elles améliorent également notre sommeil.

À lire aussi : Comment l'activité physique nous rend plus heureux.

Adopter une alimentation saine

Les bienfaits d'une alimentation saine et équilibrée sur la santé sont bien connus.

Le lien entre notre alimentation, notre humeur générale et notre bien-être fait l'objet d'une attention grandissante dans le monde scientifique. Comme tous les organes, notre cerveau a besoin d'apports réguliers en nutriments pour rester en bonne santé et fonctionner normalement. Adopter une alimentation saine, réduire sa consommation de produits industriels transformés, et privilégier les fruits et légumes pourrait ainsi permettre d'améliorer notre santé psychique.

Une étude de l'Inserm a récemment montré par exemple que les personnes suivant un régime alimentaire méditerranéen ont nettement moins de risque de développer une dépression. Ces résultats sont encore à confirmer, et il reste encore beaucoup à découvrir et à comprendre.

Hypertendus : observer son traitement est indispensable !

Attention ! Lutter contre le stress contribue à une bonne santé générale et cardiovasculaire. Mais ça ne suffit pas à traiter l'hypertension artérielle, ni à vous en protéger. Si votre médecin vous a prescrit un traitement contre l'hypertension artérielle, il est essentiel de le prendre tous les jours.

Ce qu'il faut retenir :

• Le stress peut entraîner une élévation temporaire de la pression artérielle. Cette élévation disparaît avec l'arrêt du stress.

• Le stress n'est pas une cause de l'hypertension artérielle.

• Réduire son stress permet d'être en meilleure santé générale.

• Mais chez un hypertendu, l'absence de stress n'est pas une raison pour arrêter son traitement. Non traitée, l'hypertension revient toujours.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur un personnage pour donner votre avis

Aucun vote

Sources :

Hypertension & Stress — FRHTA

Hypertension & Stress — EM | Consulte

Étude d'opinion "Stress & HTA" — SOFRES Santé

Le stress, facteur majeur de risque cardiovasculaire — Fédération Française de Cardiologie

Relation between resting amygdalar activity and cardiovascular events: a longitudinal and cohort study — The Lancet

Feeding minds, the impact of food on mental health — Mental Health Foundation

Améliorer son alimentation pourrait protéger de la dépression — Inserm

Article publié le 16/01/19 

Cet article a été rédigé avec des professionnels de santé.

Sur le même sujet

Tensiomètre, coeur
Tous nos articles sur l'hypertension

Quizz

Coeur artère
Hypertension : 6 idées reçues