La santé en vidéo
La santé en vidéo

Pourquoi faire vacciner mon enfant ?

11 vaccins sont désormais obligatoires, mais au fait pourquoi ? Sébastien Payet aborde avec une pointe d'humour ce sujet sensible.

Quel est l'interêt de vacciner son enfant ?

Les vaccins sont des médicaments d’une importance capitale pour la santé de tous, car ils permettent d’éviter un très grand nombre de maladies et d’épidémies. La vaccination représente l'un des plus grands succès de la santé publique : selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 2 à 3 millions de vies sont sauvées chaque année grâce à cet acte simple de prévention

Se faire vacciner en respectant le calendrier des vaccinations est le moyen de prévention le plus efficace aujourd’hui pour lutter contre certaines maladies infectieuses graves, difficiles à traiter et/ou à risques de complications et de séquelles, comme le tétanos, les oreillons, la coqueluche, la poliomyélite et bien d’autres…

Enfin, certaines vaccinations sont particulièrement importantes dans certaines situations, comme la vaccination contre la grippe chez les personnes âgées, les femmes enceintes ou des personnes présentant certaines maladies chroniques.

Pourquoi le faire si les enfants des autres sont vaccinés ?

La vaccination permet également de protéger indirectement les nourrissons de moins de 1 an et les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées. L’utilité d’un vaccin c’est de se protéger ET de protéger les autres, notamment les personnes les plus fragiles de son entourage : nouveau-nés, femmes enceintes, personnes immuno- déprimées, personnes âgées, etc. C’est le cas notamment des vaccins contre la coqueluche et la rougeole qui assurent une protection des nourrissons en attendant qu’ils puissent être vaccinés.

De plus, de nombreuses maladies qui ont disparu en France ou qui sont devenues très rares continuent d’exister dans d’autres régions du monde, où la vaccination n’est pas mise en œuvre de manière suffisante. Si l’on arrêtait la vaccination en France, ces maladies reviendraient.

 

 

À lire aussi > Calendrier vaccinal à La Réunion