La vaccination
La vaccination

Le calendrier vaccinal à La Réunion

Vaccins obligatoires ou conseillés selon votre âge, rappels et recommandations : tout sur le calendrier vacinal officiel à La Réunion et en Métropole.

Tout au long de la vie, on peut être exposé à des maladies qui peuvent être graves et pour lesquelles il existe des vaccins. C’est la raison pour laquelle les instances de santé publique ont préconisé un calendrier vaccinal, qui détaille les vaccinations conseillées depuis la naissance jusqu’à l’âge adulte, en fonction de l’âge bien sûr mais aussi du sexe, de la profession ou des antécédents médicaux.

Nourrissons jusqu’à 24 mois

Jusqu’au 31 décembre 2017, seulement 3 vaccins étaient obligatoires : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Les autres étaient simplement recommandés.

Depuis le 1er janvier 2018, devant une couverture vaccinale insuffisante pour certaines maladies et la réapparition de certaines épidémies, le Ministère de la Santé a décidé de rendre obligatoire 11 vaccins avant l’âge de 2 ans. En plus des 3 précités se sont ajoutés coqueluche, Haemophilus influenzae b, Hépatite B, Meningocoque, pneumocoque, rougeole, oreillons et Rubéole.

En pratique, plus de 70% des enfants recevaient déjà l’ensemble de ces vaccins. Ils sont aujourd'hui indispensables pour l'inscription de vos enfants en collectivité. Les crèches, garderies, écoles, centres de loisirs, assistantes maternelles et autres modes de gardes vous demanderont un certificat de vaccination au moment de l'inscription.

→ Plus d'informations sur la vaccinations des tout petits.

D’autres vaccins (contre l’hépatite A, la grippe saisonnière, la varicelle ou la tuberculose par exemple) peuvent être nécessaires durant cette période de la vie, en fonction du lieu de vie du nourrisson, de son état de santé ou de la présence de malades dans son entourage. Pour ces exceptions, vous pouvez vous renseigner sur le site vaccination-info-service.fr ou demander conseil à votre médecin.

Chez l’enfant et l’adolescent

Les vaccinations restent nécessaires. Il s’agit souvent de rappels, puisque certains vaccins ne couvrent pas une immunité a vie, comme le tétanos ou la poliomyélite par exemple. Il faut alors "réactiver" le vaccin pour être sûr de sa protection.

Les principaux rappels

  • 6 ans : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche
  • 11 - 13 ans : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche

Nouveaux vaccins

  • Chez les jeunes filles entre 11 et 14 ans, la vaccination contre le papillomvirus humain (HPV) est recommandée. 8 femmes sur 10 sont exposées à cette infection sexuellement transmissible au cours de leur vie, le plus souvent au début de la vie sexuelle. Le HPV est un facteur de risque déterminant pour cetrains cancers, notamment celui de l'utérus, qui tue un millier de femmes chaque année en France.

Dans certains pays, le vaccin contre le HPV est conseillé aux filles et aux garçons. En France, les jeunes filles sont les plus souvent concernées par la recommandation. Mais le vaccin est également indiqué pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, et ce jusqu'à l'âge adulte.

Rattrapages

Lorsque certains vaccins n'ont pas été réalisés plus tôt dans l'enfance, il est possible de les réaliser par la suite. On parle alors de rattrapage. De même que chez le nourrisson, certaines vaccinations sont recommandées en présence de cas dans l’entourage ou en fonction de l'état de santé de l'enfant, et d'autres maladies notamment. Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant.

Chez l’adulte

Certains rappels seront nécessaires chez l’adulte. D’autres vaccins sont recommandés dans certaines situations particulières : grossesse, maladie chronique, insuffisance rénale, immunodépression, etc.

Principaux rappels

  • 25 ans : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche
  • 45 ans : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite

Rattrapages

Pour les personnes non vaccinées durant l'enfance et l'adolescence :

  • Méningites et scepticémies à méningocoque C : jusqu'à 24 ans inclus
  • HPV : pour les femmes et les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, jusqu'à 26 ans inclus
  • Hépatite B : pour les personnes exposées à un risque accru de contamination (usagers de drogues injectables, partenaires sexuels multiples, transfusés, détenus et ex-détenus en prison, entourage ou partenaires sexuels de personnes infectées).

Vaccination de la femme enceinte

En cas de grossesse, il est important de vérifier l'immunité à certaines maladies, afin de protéger à la fois la maman et l'enfant.

  • Avant la grossesse : coqueluche, rubéole, varicelle — si l'immunité n'existe pas déjà
  • Pendant la grossesse : Grippe saisonnière — vaccin recommandé quel que soit le trimestre de grossesse
  • Après la grossesse : coqueluche, rubéole, varicelle — si l'immunité n'existe pas déjà

Vidéo : Philippe Bouche, médecin généraliste, parle de la vaccination dans le cadre de la grossesse.

Vaccination des voyageurs

En cas de voyage à l'étranger, il est important de faire le point sur ses vaccinations, et de se renseigner sur les maladies présentes sur le territoire visité. Deux conseiles de base :

  • Être à jour des vaccinations obligatoires et recommandées en France
  • Être protégé contre les maladies infectieuses qui circulent dans la zone de destination

Plus d'information sur les recommandations aux voyageurs sur le portail Vaccination Info Service.

 

Professions à risque

Selon la profession que vous exercez, il est possible que vous soyez exposé à des risques particuliers. Santé Publique France a édité un tableau résumant les vaccinations obligatoires et conseillées en fonction des métiers à risque spécifique.

Vaccination et maladies chroniques

Si vous souffrez d'une maladie chronique, vous présentez peut-être des risques spécifiques à prendre en compte.

Les diabétiques par exemple présentent une plus grande fragilité aux infections. La grippe est par ailleurs susceptible de déséquilibrer leur diabète durant plusieurs jours, et étant plus sujets aux plaies des pieds et des jambes, ils sont plus exposés au tétanos. Pour toutes ces raisons, en plus des vaccinations recommandées à la population générale, on leur conseille de se faire vacciner contre la grippe saisonnière (chaque année) et contre le pneumocoque. 

Plus d'informations sur la vaccination des porteurs de maladies chroniques

Après 65 ans

De nombreuses maladies infectieuses peuvent occasionner des complications d’autant plus importantes que l’on prend de l’âge ou que l’on est atteint de pathologie(s) chronique(s). Il est donc essentiel de se protéger en fonction des recommandations vaccinales :

  • Grippe saisonnière : vaccination recommandée chaque année 
  • Diphtérie, Tétanos, Polio : rappel tous les 10 ans
  • Zona : vaccination recommandée

Si vous avez un doute ou des question sur la vaccination en fonction de votre situation (métier, maladies, antécédents, etc.), parlez-en à votre médecin traitant !

Avez-vous trouvé ces informations utiles ?

Cliquez sur un personnage pour donner votre avis

Aucun vote

Sources :

La vaccination au cours de la vie | Vaccination Info Service

Cet article a été réalisé avec des professionnels de santé de La Réunion

SUR LE MÊME SUJET

Illustration thématique sur la vaccination
Tous nos articles sur la vaccination