La santé en vidéo
La santé en vidéo

Vital - La médecine hyperbare à quoi ça sert ?

VIDEO - Le service hyperbare du CHU SUD est un rouage à part entière de l'arsenal thérapeutique proposé aux Réunionnais. Vital nous emmène donc auprès de l'équipe spécialisée en hyperbarie, qui ne lutte pas seulement contre les accidents de décompression. Amélioration de la cicatrisation, ou soin d'intoxication au monoxyde de carbone font aussi partie du domaine de compétence de la médecine hyperbare.

Initialement conçue pour traiter certaines pathologies pulmonaires, c’est au début du siècle dernier que la chambre hyperbare commence à être utilisée pour traiter les accidents de décompression lors de plongées sous-marines. Un siècle d’évolution de la médecine a conduit à la maîtrise des techniques thérapeutiques sous oxygène pressurisé. Cette médecine hyperbare permet aujourd’hui de traiter une grande quantité de pathologies différentes. A la Réunion, c’est au CHU Sud qu’est installé le service d’hyperbarie, un outil supplémentaire de l’arsenal thérapeutique.

A quoi sert une chambre hyperbare ?

Le Dr Thomas Masseguin, chef du service de médecine hyperbare, plaies et cicatrisation au CHU Sud, nous explique l'utilité d'un tel outil à l'intérieur même de l'hôpital sudiste.

"La première utilisation de cet oxygène sous pression, c’était en effet de chasser l’azote qui s’était accumulé dans le corps dû aux accidents de décompression. Cet oxygène sous pression a d’autres vertus, notamment en accélérant la cicatrisation. Il est toxique pour les bactéries dites anaérobies, celles qui n’aiment pas l’oxygène. Il permet également de créer des nouveaux vaisseaux dans ces plaies ischémiques. Il a donc plusieurs vertus sur ces plaies difficiles qu’on appelle les plaies à retard de cicatrisation."

Comment une séance hyperbare se passe-t-elle ?

Lors d'une session, la chambre d'hyperbare accueille jusqu'à 6 patients assis en même temps ! Pour le patient présent dans la vidéo, son traitement consistait à attendre la mise en pression définie, puis de mettre un masque à oxygène lorsque le palier était atteint. C'est l'oxygène préssurisé qui est le traitement. Une séance dure 85 minutes, suivie de 10 minutes de décompression afin de retrouver la pression atmosphérique, condition pour pouvoir sortir du caisson.

"Le traitement hyperbare est un traitement médical, via des gaz inhalés, essentiellement de l’oxygène et donc les patients viennent une à deux fois par jour pour avoir une séance de 90 minutes qui correspond à un traitement médicamenteux." rajoute le Dr Masseguin.

Suivant les pathologies, et en fonction des indications, il faudra compter entre une et cinquante séance en caisson hyperbare !

Un personnel qualifié et spécialisé dans la médecine hyperbare

Cette procédure hyperbare est encadrée par toute une équipe entièrement habilitée à évoluer dans cet environnement particulier. Chaque intervenant va alors remplir la ou les missions des différentes étapes de la séance. Julien Maillot, infirmier diplômé d'état, nous explique ses missions :

"Je suis opérateur hyperbare, donc je m’occupe de toute l’installation hyperbare. Je réalise l’ouverture standardisée du caisson en vérifiant les différents éléments de sécurité.  J’assure la réalisation de la thérapeutique, la sécurité des patients,  mais aussi celle de mes collègues qui rentrent dans le caisson en m’assurant qu’ils ne s’exposent pas à des risques éventuels.

Pour travailler en milieu hyperbare, en plus de notre formation initiale d’infirmier, on a une formation spécifique qui dure environ trois semaines avec une formation d’abord physio-pathologique mais aussi technique et une approche sécuritaire qui est très importante."

Afin de permettre un total contrôle sur ce qui se passe, Julien dispose de caméras, de micros et de haut-parleurs installés à l'intérieur du caisson. Il peut donc répondre aux questions, mais aussi communiquer avec l'équipe médicale dans la chambre hyperbare, et réagir selon la situation.

Si le patient est stressé, l'équipe peut donc le rassurer ou lui donner un médicament pour se relaxer. De plus, de la musique est diffusée à l'intérieur, alors que la possibilité de lire un livre ou un magazine est bien entendu offerte aux patients, qui peuvent aussi... somnoler, voir dormir !

Un service de pointe pour différentes pathologies

Le service de médecine hyperbare du CHU de La Réunion permet désormais de traiter un ensemble de pathologies, allant de l’accident de décompression à la cicatrisation des plaies en passant par l’intoxication au monoxyde de carbone. Il est également amené à évoluer pour pouvoir accueillir plus de patients et gérer plusieurs traitements simultanément.

La médecine hyperbare, évolue, encore et toujours, et intègre désormais totalement le panel des soins du CHU de La Réunion.

Une vidéo réalisée par Blabla Prod avec le soutien de :

- La CGSS Réunion

- Le CHU La Réunion

- L'Agence Régionale de Santé La Réunion

- Le GIE Vieillissement ACTIF

- La CAF de La Réunion

Retrouvez le magazine Vital sur Réunion la 1ère

La Santé en Vidéo

La Santé en Vidéo
Toutes nos vidéos