La santé en vidéo
La santé en vidéo

Les écouteurs sont-ils dangereux pour l'audition ?

Écouter de la musique dans un casque trop fort n’est pas sans danger

Avec la multiplication des portables, des baladeurs des consoles de jeux et autre, l’utilisation des casques, des embouts intra-auriculaires et des oreillettes s’est banalisée.

Les deux fils des écouteurs se rejoignant en « Y » ont d’ailleurs inspiré son nom à la génération « Y ».

Le problème : écouter la musique trop fort.

Il existe un vrai risque de détérioration auditive, à savoir :

  • Sensation d’oreilles cotonneuses
  • Sifflements
  • Bourdonnements, aussi appelés acouphènes
  • Perte partielle de la perception auditive ou amplification de celle-ci, rendant douloureux les sons anodins de la vie quotidienne
  • Surdité totale dans les cas les plus graves

La gravité des lésions varie d’un individu à l’autre en fonction des antécédents médicaux, de l’état de fatigue et de la façon d’utiliser le casque. Plus le volume est élevé, l’écoute fréquente et prolongée et plus la personne s’expose à des dommages sérieux et définitifs. La distance par rapport à la source sonore, la répartition entre grave, médium et aigue, le format d’enregistrement et la qualité des écouteurs jouent aussi. Comme chaque individu réagit différemment, il est très difficile d’établir un tableau entre volume, durée de l’écoute et type de sonorité.

Néanmoins, les chercheurs s’accordent à dire que plus le volume sonore est élevé, plus la durée d’exposition doit être brève.

Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé déconseille d’utiliser un casque plus d'une heure par jour à 85 décibels, soit le niveau sonore d’un cri humain.

Les baladeurs musicaux vendus sur le marché français ne peuvent excéder une puissance sonore de 100 décibels ce qui correspond au bruit généré par un marteau piqueur. Les casques doivent porter un message sanitaire précisant qu’à pleine puissance l’écoute prolongée peut endommager l’oreille de l’utilisateur. Les baladeurs qui ne sont pas conformes à cette disposition ne peuvent être commercialisés en France.