La santé en vidéo
La santé en vidéo

5 questions sur les ados et leur conso

Substances licites ou illicites, l'adolescence est une période d'expérimentation. Quentin Gorrias, coordinateur du programme Primavera au réseau Oté , nous informe sur la consommation des adolescents dans ce nouvel épisode de 5 questions sur...

Addictologie chez nos enfants dans 5 questions sur

L'adolescence est une période favorable aux expérimentations de substances licites (alcool, tabac etc.) et illicites (consommation de drogues, visionnages de vidéos interdites etc.). Quentin Gorrias, coordinateur au réseau Oté nous éclaire sur la consommation des adolescents.

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR LES ADOS AUJOURD'HUI ?

Aujourd'hui, les professionnels des addictions s'appuient sur des programmes probants, c'est-à-dire des programmes validés scientifiquement.

Selon les scientifiques, plus la consommation des ados est précoce, plus elle est massive et plus le risque de basculer vers une consommation addictive est important.

EN VIDÉO | 5 QUESTIONS SUR LES ÉCRANS ET LES ENFANTS

COMMENT PARLER DE CONSOMMATION AVEC LES ADOS ?

Pour parler de consommation avec les adolescents, il faut aborder la notion de plaisir. C'est d'abord la notion de plaisir qui pousse à consommer tel ou tel produit.

Le fait de parler de plaisir permet par la suite d'aborder la notion de risque. Les études scientifiques montrent en effet que le fait de diaboliser un produit ne fonctionne pas et peut être contreproductif.

De plus, il est important de savoir que les risques augmentent en fonction de comment et d'avec qui on consomme, mais également des circonstances dans lesquelles on consomme. Par exemple, fumer un "pétard" avant de conduire : oui, c'est dangereux !

Pour réduire les risques, il faut savoir ce que l'on consomme. Bien informer un jeune sur ce qu'il va consommer, et sur les effets que cela va produire : ça aide !

À LIRE AUSSI | ALCOOL, TABAC, ZAMAL : COMMENT J'EN PARLE À MON ADO ?

PLUS ON CONSOMME TôT PLUS C'EST RISQUÉ ?

La précocité est centrale chez les ados. Pourtant, plus on retarde l'âge de la première consommation, moins il y aura de risques. En effet, on sait maintenant que c'est à 25 ans que le cerveau atteint sa pleine maturité. Par conséquent, avant 25 ans, les risques sont plus importants.

QUEL DISPOSITIF POUR VENIR EN AIDE À MON ADO ?

Sur le territoire réunionnais, il existe des endroits où le jeune peut venir parler de sa consommation. Ces endroits s'appellent des CJC, des "Consultations Jeunes Consommateurs" et leurs adresses sont disponibles dans l'annuaire de Masanté.re.

Publié le 3 Septembre 2021

Questions sur

QUESTIONS SUR
Toutes nos vidéos