Santé environnement
Santé environnement

Repas de famille et covid : 10 choses à ne pas oublier pendant les fêtes

Plus de 800 000 Réunionnais fêteront cette année les repas de Noël et le réveillon du 31 dans un contexte sanitaire très particulier lié à la crise du coronavirus. Si le confinement n'est pas de rigueur dans notre île, certaines mesures restent plus que jamais essentielles afin d'éviter de contaminer ses proches et surtout les personnes les plus vulnérables. Le respect des mesures d’hygiène, de protection et de distanciation physique doivent donc rester une priorité. Voici 10 conseils pour concilier vie sociale et prudence.

Fèt kaf, repas de Noël, soirée du 31 décembre : ces festivités peuvent parfois nous faire baisser la garde. Voici 10 conseils pour concilier vie sociale et prudence.

1 - Avant les fêtes : je m'isole chez moi

Rester chez soi avant les fêtes peut aider à réduire les risques ! Une personne contaminée par la COVID-19 peut être contagieuse avant même de ressentir des symptômes (fièvre, toux, difficulté à respirer, etc.). C'est pourquoi il est conseillé de s'auto-confiner en pratiquant une septaine préventive avant le 24 ou le 31 décembre.

Vous pouvez donc vous isoler durant une semaine avant les repas festifs :

  • en évitant les supermarchés bondés au moment des fêtes
  • en limitant au maximum, voire en bannissant les interactions sociales (réunion de famille, restaurant...)
  • en sortant uniquement pour les besoins indispensables
  • en télétravaillant si vous en avez la possibilité ou en posant une semaine de congés si possible

Je me fais tester !

L'arrivée des tests antigéniques, plus rapides que les tests PCR, va faciliter les choses. Il faut distinguer deux cas de figure :

  • En cas de symptômes dans la semaine avant les jours clefs du 24, 25, 31 décembre et 1er janvier : il faut réaliser un test et s'isoler sans attendre le résultat. Un test antigénique peut être réalisé si le début des symptômes est récent (moins de 3 jours) et un test RT-PCR si le début des symptômes est plus ancien (plus de 4 jours).
  • En cas d'absence de symptôme, faut-il se faire tester ? Cela dépend :
    • Il y a eu une prise de risque dans la semaine précédant les jours du 24, 25, 31 décembre et 1er janvier en raison d’une multiplication des contacts ou parce que vous avez été contact d'un cas positif, alors un test RT-PCR peut être réalisé, ou à défaut un test antigénique.
    • Il n'y a pas eu de prise de risque (grâce à une septaine préventive par exemple) : pas d'utilité de se faire tester.

ATTENTION : Le Conseil scientifique met en garde lesFrançais sur la notion de fausse sécurité. Les tests virologiques négatifs, en particulier les tests antigéniques, compte tenu de leur moindre sensibilité, ne permettent pas d’exclure une infection et l’application des gestes barrières demeure primordiale dans ce cas de figure.

2 - Je réduis la liste des invités

6 invités maximum hors enfant, c'est le chiffre recommandé par le Ministère de la santé. Si ce chiffre peut paraître abstrait et varié en fonction des pays, on sait en revanche que plus il y a de monde, plus il est difficile de respecter la distance physique d'un mètre entre les convives. Donc, plus il y a d'invités, plus les risques de contamination augmentent ! Par ailleurs, il vaut mieux revoir plusieurs fois les mêmes personnes que de recevoir des personnes différentes à chaque fois.

3 - Je privilégie les réceptions à l'extérieur en espaçant les places assises le plus possible

Pourquoi ? D'une part parce qu'à l'extérieur, on a généralement davantage d'espace, ce qui permet de mieux respecter les distances d'1 mètre entre chaque invité ; d'autre part, parce qu'être à l'extérieur permet de mieux faire circuler l'air.

Si votre espace extérieur n'est pas adapté, ou que vous vivez en appartement, il est recommandé :

  • d'aérer régulièrement vos pièces en ouvrant les fenêtres. Une aération suffisante et fréquente peut diminuer le risque de transmission même s'il ne le fait pas disparaître.
  • de privilégier le port du masque. Pendant le repas, vous pouvez simplement faire "pendre [le masque] à une oreille par l’élastique en veillant à ne pas toucher la partie en tissu" conseille le chef du service de bactériologie-hygiène du CHU de Nantes.

Ce conseil peut s'appliquer sur un court moment mais faire pendre son masque durant tout un repas peut être compliqué. Il est donc possible de retirer le masque avec une seule main pour boire et manger à condition de ne toucher que les élastiques d'une seule main tandis que l'autre main vous sert à manger et boire. Autre astuce : vous pouvez avoir une pochette lavable dans laquelle vous pouvez glisser votre masque par l'élastique au moment du repas. Cette pochette devra être lavée en même temps que le masque à 60°.

BD : que faire de son masque à table ?

BD : que faire de son masque à table ? (suite)

Image : Santé BD

Santé BD - Masque : mode d'emploi → voir l'affiche complète. 

A LIRE AUSSI | COVID-19 : CLIMATISATION OU VENTILATEUR, DÉCOUVREZ COMMENT BIEN LES UTILISER

4 - J'évite les embrassades

L'émotion des retrouvailles est souvent plus forte que la raison et c'est bien normal ! Mais par prudence, il vaut mieux conserver les gestes barrières de distanciation imposés : pas de poignées de mains, pas de bises, pas d'embrassades.

À noter qu'une application TousAntiCovid, mise en place par le Ministère de la Santé, est disponible depuis le 22 octobre 2020. Elle vous permet de mettre un terme à la propagation du virus si vous avez été cas contact.

5 - J'évite de toucher les objets qui ne sont pas à moi 

Le téléphone par exemple est l'un des objets les plus porteurs de microbes. Il a tendance à traîner dans chaque pièce de la maison et on l'attrape machinalement sans même s'en rendre compte lorsqu'on fait les courses notamment.

Toucher le téléphone d'un ami pour regarder une photo ou pour mettre de la musique fait donc partie des mauvaises habitudes à bannir. 

Vous pouvez d'ailleurs nettoyer votre téléphone à l'aide d'un tissu en microfibres comme ceux utilisés pour nettoyer les verres des lunettes. Une eau chaude et savonneuse peut aussi faire l'affaire sur la coque de protection et sur le téléphone, en retirant la coque de protection.

6 - Je propose du gel à tout le monde dès l'arrivée des convives

Vous pouvez placer du gel hydroalcoolique à l'entrée et inciter vos invités à s'en servir dès leur arrivée. Si vous n'en possédez pas, proposez-leur de se laver les mains avant de commencer les festivités. Vous pouvez également leur mettre à disposition des serviettes en papier jetables pour qu'ils puissent s'essuyer les mains.  

A LIRE AUSSI | COVID-19 : LES TESTS ANTIGÉNIQUES, PLUS RAPIDES MAIS MOINS EFFICACES QUE LES TESTS PCR

7 - J'évite certains types de gâteaux apéritifs

Surtout ceux qu'on prend avec les doigts dans une assiette commune : chips, cacahuètes... Avec ce genre de gâteaux apéritifs, il est quasi-impossible de se servir sans toucher les autres aliments.  Privilégiez plutôt des toasts, des brochettes et autres amuse-bouches individuels que vous pouvez servir avec des pics ! 

De cette façon, chacun peut se servir dans une assiette sans toucher le reste des aliments !

8 - J'ouvre moi-même la porte aux invités

Pour éviter d'avoir à nettoyer constamment les poignées de porte ou le portail, il vaut mieux accueillir vos invités en leur ouvrant vous-même la porte ! En ce qui concerne les autres portes (wc, salle de bain...) invitez vos convives à se laver les mains régulièrement ou à utiliser une solution hydro-alcoolique. 

9 - Chaque personne identifie son verre et le garde jusqu'à la fin  

Au cours de la soirée, il arrive régulièrement que les invités ne se souviennent pas du verre qu'ils avaient au départ. Résultat : les invités peuvent se retrouver à boire dans le verre des autres !

Pour éviter ces forts risques de contamination, vous pouvez :

  • inscrire le prénom de chaque invité sur son verre à l'aide d'un marqueur
  • attacher un petit un ruban de couleur autour du verre et inciter chacun à se rappeler de sa couleur

10 - Chaque personne débarrasse son assiette

Au lieu de laisser l'hôte de maison se charger de desservir la table et de toucher des objets possiblement contaminés, il est préférable de demander aux invités de débarrasser leurs propres couverts et assiettes en les mettant dans l'évier. De cette façon, chacun est responsable de ce qu'il a touché et on évite la contamination. N'hésitez pas à inciter chacun à se laver les mains dès qu'il a desservi la table.

À LIRE AUSSI | CORONAVIRUS : OÙ SE FAIRE DÉPISTER À LA RÉUNION ?

Sources :

  • Réponses à vos questions sur le COVID-19 solidarites-sante.gouv.fr
  • Coronavirus : comment organiser un repas en famille ou entre amis sans se contaminer ? - L'édition du soir
  • Coronavirus : comment nettoyer son smartphone - Le Parisien 
  • Coronavirus : comment organiser un repas en famille ou entre amis sans se contaminer ? - Ouest France

Tous nos articles sont rédigés avec l'aide de professionnels de santé de La Réunion.

Modifié le 18 décembre 2020

COVID-19

coronavirus covid-19
Tous nos articles sur le Coronavirus