Santé environnement
Santé environnement

Port du masque : infos et intox

Porter un masque fait-il baisser l'apport en oxygène ? Cela provoque-t-il des maux de tête ou des intoxications au CO2 ? On répond aux idées reçues sur les supposés dangers du port du masque. 

port du masque infos ou intox

Le port du masque est obligatoire depuis le 20 juillet dans les lieux publics clos, et certains se posent des questions sur son utilisation ou sa supposée dangerosité. Les réseaux sociaux aidant, certaines "intox" circulent et cela ne rassure personne. Nous revenons pour vous sur 3 fausses affirmations.

"Le port du masque diminue mon apport en oxygène"

NON. Le port du masque ne diminue pas l'apport en oxygène. Contacté par l'Agence France Presse (AFP), le docteur Emilio Herrera, professeur de physiopathologie et expert en hypoxie à l'université du Chili à Santiago, a exclu que les masques de protection puissent entraîner un manque d'oxygène.

"Pour cela, il faudrait que le masque soit hermétiquement collé à notre peau. Ce que limite les masques de protection, c'est l'entrée de molécules plus grandes", qui pourraient contenir des traces de virus, a-t-il expliqué.

Sur les réseaux sociaux certains professionnels de santé ont publié des vidéos pour démontrer que le port du masque ne diminue pas  la quantité d'oxygène dont nous avons besoin pour vivre. Et ce, même en superposant plusieurs masques !

 

 

Ce qu'il faut préciser : Le masque peut gêner la respiration des personnes souffrant de problèmes cardiaques ou respiratoires ou en cas d'effort physique. D'ailleurs, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déconseille le port du masque quand on fait de l'exercice.  En effet, la transpiration peut humidifier le masque et rendre la respiration plus difficile tout en favorisant la croissance des micro-organismes. Pendant l’exercice, mieux vaut donc ne pas porter de masque et garder une distance d’au moins un mètre avec les autres participants.

"Le port du masque entraîne des maux de tête et des malaises"

NON. Si c'était le cas, les professionnels de santé qui portent des masques au quotidien dans les blocs opératoires depuis de nombreuses années auraient déjà tiré la sonnette d'alarme. Le port du masque peut créer une sensation d'inconfort, mais celle-ci est liée au manque d'habitude de respirer avec un tel accessoire. Si des maux de tête ou des vertiges sont ressentis, ils seraient plutôt à mettre sur le compte de l'anxiété. Anxiété qui peut entraîner une hyperventilation, qui elle peut causer des maux de tête ou des vertiges. La cause est alors plutôt psychologique. 

"Le port du masque m'oblige a respirer mon propre gaz carbonique ou CO2"

NON. Quand nous respirons, nous inspirons du dioxygène et nous expirons du CO² (ou gaz carbonique ou dioxyde de carbone). Parmi les idées reçues les plus répandues, l'idée selon laquelle le port de masque empêche le CO2 que nous expirons de se dissiper et nous condamne à respirer indéfiniment un air pollué n'a aucune base scientifique.  Les masques maison ou chirurgicaux permettent à l'air de passer et il n'y a aucun risque que le dioxyde de carbone ne s'accumule

En effet, porter un masque ne présente aucun risque d’asphyxie ou pour la santé. Raison pour laquelle les chirurgiens par exemple passent plusieurs heures par jour avec des masques sans que cela n’entraîne de problème de santé. Les molécules de dioxyde de carbone sont minuscules et ne peuvent pas être piégées par les matériaux respirant des masques faciaux. Au contraire, il protège d'une possible contamination par le SARS-COV-2.

Sources :

Tous nos contenus sont réalisés avec des profesionnels de santé de La Réunion.

Mis en ligne le 31 Juillet 2020

 

COVID-19

CLIMATISATION OU VENTILATEUR, DÉCOUVREZ COMMENT BIEN LES UTILISER
Clim ou Ventilo ?

COVID-19

COMPRENDRE LES DIFFÉRENTS TYPES DE TESTS
Les différents test