Manque de lumière, excès d’écrans, vision de près : prendre soin de ses yeux

Excès d’écrans, lecture intensive, mauvaises conditions de travail… Le Dr Antoine Dufoix, ophtalmologue, nous aide à préserver nos yeux !

Protéger physiquement ses yeux

« Le premier danger pour les yeux, c’est le bricolage et le jardinage ! constate le Dr Dufoix*. En ce moment, les gens utilisent beaucoup leurs outils, et souvent sans protection : ils peuvent donc recevoir des corps étrangers dans les yeux. La première chose à faire est donc de porter des lunettes de protection.

 

De même, il faut continuer à porter ses lunettes de soleil. Il y a une possibilité d’irritation oculaire chez les personnes qui ont la chance d’avoir un extérieur et s’exposent au soleil sans protection.

 

Enfin, les personnes qui ont une piscine doivent éviter les excès de sel ou de chlore dans les yeux, soit en en réglant la diffusion, soit en portant des lunettes de piscine. »

Gérer sa vision de près…

« Les enfants qui sont en rééducation orthoptique doivent continuer à suivre les conseils de leur orthoptiste et poursuivre leurs exercices, surtout durant cette période où ils n’ont pas classe et travaillent beaucoup sur papier ou écran, poursuit l’ophtalmologue.

Ceux dont les symptômes [maux de tête, fatigue visuelle, larmoiement…] reviennent peuvent quant à eux reprendre les exercices qui leur avaient été conseillés. »

… surtout devant un écran

« Lorsqu’on est devant un écran, on cligne moins souvent des yeux, ce qui peut provoquer des picotements, des brûlures, des maux de tête, etc. En effet, l’écran sollicite beaucoup l’accommodation, ce réglage qu’opère l’œil en permanence en vision de près (y compris lors de la lecture sur papier). Il est donc recommandé de faire une pause de 3 à 5 minutes toutes les 30 minutes environ, pour permettre à ses yeux de se remettre en « position zéro », c’est-à-dire en vision de loin, en regardant à l’horizon. Dans la mesure du possible, il faudrait également penser à cligner des yeux lorsque l’on reste devant un écran.

 

Et dans tous les cas, enfants comme les adultes doivent toujours porter leurs lunettes, surtout s’ils se plaignent de maux de tête. »

Limiter son temps d’écran

« Il est capital également de limiter les temps d’écrans. Il faut notamment les arrêter à partir d’une certaine heure (19 ou 20 heures maximum chez les enfants) car la lumière bleue nuit au sommeil. »

 

On parle bien entendu de tous les écrans : il n’est pas question d’arrêter la télé pour se mettre sur le téléphone ou l’ordinateur…

Prêter attention à l’ergonomie

« Il faut également souligner l’importance de l’ergonomie :

  • il faut toujours dominer, être plus haut que son écran,
  • éviter les reflets sur les écrans, car lorsque plusieurs sources lumineuses viennent parasiter la vision, cela nécessite plus d’accommodation. L’éclairage de la pièce est capital !
  • penser à régler la luminosité de ses appareils pour être confortable. Optimiser les réglages de son écran permet d’éviter une gêne qui entraînerait une moindre endurance. »

 

Les professionnels préconisent en général une distance minimale d’1,5 fois la diagonale de l'écran, quel qu'il soit. (Par exemple, une distance d’1,90 m devant une télé de 127 cm de diagonale, ou une distance de 23 cm devant un téléphone 6 pouces.)

 

« Par ailleurs, les faibles luminosités sollicitent davantage l’œil, ce qui peut entraîner des picotements, etc. Plutôt qu’un éclairage au plafond, je recommande donc de privilégier un éclairage direct [pour lire, coudre, etc.], comme une liseuse ou une lampe de chevet (le top du top, c’est la lampe frontale !) afin de gagner en contraste et en luminosité » conclut l’ophtalmologue.

 

* Propos recueillis par Cécile Jeancolas en avril 2020

Publié en mai 2020