IVG à La Réunion : 6 infos à savoir

À La Réunion et en France, l’IVG – Interruption Volontaire de Grossesse, ou avortement – est accessible aux femmes enceintes qui ne souhaitent pas poursuivre leur grossesse. Dans quelles conditions ? Où ? Jusqu’à quand ?

L'IVG se pratique aussi sur l'île de La Réunion

L’interruption Volontaire de Grossesse (IVG) est un avortement réalisé au début de la grossesse, sur décision de la femme enceinte. Il s’agit d’un acte médical qui consiste à expulser l’embryon ou le fœtus de l’utérus. Cet acte doit être pratiqué dans une structure spécialisée, et encadré par des professionnels de santé formé, selon la réglementation en vigueur.

1 - L’IVG est un droit

Toute femme ou jeune fille qui ne souhaite pas poursuivre sa grossesse peut en demander l'interruption.

La loi du 2 mars 2022, visant à renforcer le droit à l'avortement, a porté le délai légal de recours à l'IVG à 14 semaines de grossesse, soit 16 semaines d’aménorrhée (SA), c’est-à-dire sans règles.

Personne ne peut tenter de vous dissuader ou de vous empêcher de vous faire avorter (par des menaces, de pressions, la diffusion de fausses informations, etc., y compris en ligne). Il s’agirait alors d’un délit d’entrave, puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

Toutefois, la clause de conscience spécifique à l’IVG est maintenue, c’est-à-dire que les médecins et sage-femmes qui le souhaitent ont le droit de refuser de pratiquer l’IVG.

À LIRE AUSSI | QUELS MOYENS POUR MA CONTRACEPTION ?

2 - Pas de condition d’âge pour l’IVG

Toujours afin de favoriser le droit à l’avortement, il n’y a aucune condition d’âge pour recourir à une IVG.

Si vous êtes mineure, vous pouvez vous faire avorter sans autorisation parentale. Mais vous devez alors vous faire accompagner dans vos démarches par une personne majeure de votre choix.

À LIRE AUSSI | UN NUMÉRO VERT RÉGIONAL POUR PALER SEXUALITÉ, CONTRACEPTION, ET IVG

3 - L’IVG peut être réalisée de façon anonyme

Afin de préserver votre anonymat, la prise en charge de l’IVG par l’assurance maladie est toujours protégée par le secret.

Réaliser votre IVG dans un établissement de santé qui assure la dispense d’avance de frais permet en outre de vous garantir un anonymat complet lors de l’intervention.

Si vous vous rendez dans un cabinet de ville, dans un centre de santé sexuelle ou dans un centre de santé, sachez que la feuille de soins et le décompte de remboursement transmis par la caisse de sécurité sociale sont également conçus pour garder l’acte confidentiel vis-à-vis de votre entourage.

4 - Avant l’IVG : un parcours en plusieurs étapes

Plusieurs étapes réglementaires doivent être respectées, avec quelques variantes selon que vous êtes mineure ou majeure. Vous devez dans tous les cas être informée sur les méthodes existantes.

1 - Vous prenez rendez-vous avec un médecin, une sage-femme ou un centre pratiquant les IVG (voir où pratiquer une IVG à La Réunion)

2 -  1ère consultation médicale : Lors de cette 1ère consultation médicale d’information, vous exprimez votre souhait d’avorter.

Le médecin ou la sage-femme

  • vous donne toutes les informations sur la démarche et l’intervention,
  • vous propose un entretien psycho-social (obligatoire si vous êtes mineure),
  • vous délivre une attestation de 1ère consultation.
  • Vous pouvez poser toutes vos questions et dialoguer avec le professionnel de santé qui vous reçoit.

3 - Entretien psychosocial : Lors de cet entretien, obligatoire pour les mineures, vous bénéficiez d’un accompagnement social et psychologique par une conseillère conjugale qualifiée.

4 - 2ème consultation médicale

Lors de cette 2ème consultation médicale, vous :

  • choisissez avec le médecin ou la sage-femme la méthode d’intervention, en fonction de votre situation personnelle,
  • confirmez votre demande d’IVG par écrit,
  • si vous êtes mineure, vous lui remettez le consentement écrit d’un de vos parents ou de votre représentant légal, ou à défaut l’attestation de réalisation du choix de votre adulte accompagnant.

Le médecin ou la sage-femme vous délivre alors une attestation de 2ème consultation.

5 - IVG médicamenteuse ou IVG chirurgicale ?

La technique utilisée pour votre interruption de grossesse dépend à la fois de votre choix et de la durée de votre grossesse.

Informez-vous le plus rapidement possible, tous les établissements de santé ne pratiquant pas les deux techniques d’avortement.

L’IVG médicamenteuse, jusqu’à 7 semaines de grossesse

L’IVG médicamenteuse peut être réalisée jusqu'à la fin de la 7ème semaine de grossesse, soit au maximum 9 semaines après le début de vos dernières règles.

Comment ça marche ? L’IVG médicamenteuse ne demande ni anesthésie, ni intervention chirurgicale. Elle consiste à prendre deux médicaments :

  • un premier pour interrompre la grossesse,
  • un second, 36 à 48 h après, pour provoquer l’expulsion de l’œuf.

Où ? Les médicaments sont délivrés en hôpital, en clinique, au cabinet d’un médecin généraliste, d’un gynécologue ou d’une sage-femme conventionnés, ou en téléconsultation (voir où pratiquer une IVG à La Réunion et l'encadré Avortement à La Réunion : où s’informer ?). Les médicaments peuvent être pris en consultation ou à votre domicile.

L’IVG chirurgicale ou instrumentale, jusqu’à 14 semaines de grossesse

L'IVG chirurgicale (ou instrumentale) peut être réalisée jusqu'à la fin de la 14ème semaine de grossesse, soit 16 semaines après le début de vos dernières règles.

Comment ça marche ? L’IVG chirurgicale consiste à dilater le col de l’utérus, puis à aspirer l’œuf. L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale et dure une dizaine de minutes (compter plusieurs heures d’hospitalisation).

Où ? Cette méthode est obligatoirement pratiquée en hôpital ou en clinique, ou, sous certaines conditions, dans un centre de santé autorisé.

Après l’IVG : on pense à la consultation médicale de contrôle !

Quelle que soit la méthode avec laquelle vous avez avorté, vous devez vous rendre à une visite de contrôle 2 à 3 semaines plus tard afin de vous assurer qu’il n’y a aucune complication.

Lors de cette consultation, le médecin ou la sage-femme vérifie que vous disposez d'un moyen de contraception adapté à votre situation et vous propose un entretien psycho-social.

6 - Combien coûte une IVG ?

Lorsque vous êtes mineure, votre prise en charge est totalement anonyme et gratuite. Vous n’avez rien à payer, quel que soit le lieu où vous pratiquez votre IVG.

Lorsque vous êtes majeure, le coût de de votre IVG est pris en charge à 100 % dans le cadre d'un tarif forfaitaire avec dispense totale d'avance de frais. En cas de dépassement d’honoraires, votre mutuelle ou complémentaire santé peut, selon votre contrat, prendre en charge tout ou partie des frais non remboursés par la Sécurité sociale.

Avortement à La Réunion : où s’informer ?

S’informer de manière sûre, neutre et objective sur l’avortement est parfois difficile. Il existe en effet de nombreux sites ou forums portés par des militants anti-IVG ou « pro-vie » qui visent uniquement à dissuader les femmes d’avorter.

Privilégiez donc toujours les sites d’information officiels édités par le ministère de la Santé ou ses partenaires, et le dialogue avec des professionnels de santé.

Le n° d’information « sexualités, contraception, IVG » 0800 08 11 11

100 % anonyme et gratuit, le n° vert 0800 08 11 11 répond à toutes les demandes d’information, de conseil, de soutien et d’orientation en matière d’IVG, mais aussi de sexualité et de contraception.

Accessible depuis La Réunion, les DROM et la métropole de 9h à 20h au lundi au samedi.

Les sites d’information sur l’IVG à La Réunion et en France

  • https://ivg.gouv.fr/
  • ivglesadresses.org
  • avortementancic.net
  • https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1551
  • https://www.lareunion.ars.sante.fr
  • https://www.planning-familial.org/fr/le-planning-familial-de-la-reunion-974

Attention ! Tous les sites ne sont pas encore à jour de la nouvelle loi du 2 mars 2022 qui allonge les délais de l’IVG médicamenteuse de 5 à 7 semaines de grossesse et ceux de l’IVG chirurgicale de 12 à 14 semaines de grossesse.

Les lieux d’information sur l’IVG à La Réunion

Les centres de santé sexuelle (anciennement centres de planification ou d’éducation familiale)
Ils écoutent, informent et accompagnent les femmes enceintes dans leurs démarches.

Les Etablissements d’Information, de Consultation et de Conseil Familial - EICCF (ou Espaces vie affective, relationnelle et sexuelle)
Ils réalisent entre autres missions des entretiens préalables à l’IVG

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les chiffres de l’IVG à La Réunion

4 430 IVG ont été réalisées à La Réunion en 2020

soit un taux de recours de 21,9 ‰ (pour mille) femmes de 15-49 ans (vs 14,8 ‰ en France métropolitaine)

et 9,5 ‰ femmes de 15 à 17 ans (vs 4,7 ‰ en France métropolitaine)

source : Etudes & Résultats n°1207, septembre 2021 – « Interruptions volontaires de grossesse : une légère baisse du taux de recours en 2020 », Direction de la Recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Sources :

Tous nos articles sont rédigés avec l’aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 27 Juillet 2022

Gynécologie

gynécologie
Tous nos articles sur la Gynécologie