Santé environnement
Santé environnement

Covid-19 : les variants, quelles conséquences ?

Les cas de covid-19 sont en constante augmentation sur l'île et les variants anglais, brésilien et sud africain ont déjà tous été identifiés à La Réunion. Avec des taux de contagion plus importants que le virus du début de l'épidémie, plusieurs questions se posent. Quels sont les risques ? Quelles sont les mesures de protection ? Que sait-on des variants aujourd'hui ? 


L'épidémie de Covid-19 et les contraintes qu'elle entraine pèsent sur le quotidien de chacun. Mais avec la présence des variants sur le territoire, tous plus contagieux que le virus d'origine, il est essentiel de ne pas se relâcher sur les gestes barrières. Port du masque, distanciation physique, gel hydroalcoolique, couvre-feu... Plus que jamais il ne faut rien lâcher !

Qu'est ce qu'un "variant" ?

Lorsque le virus à l'origine de la covid-19 se multiplie pour se répandre, il se modifie et de nombreuses mutations apparaissent. Mais selon la mutation, cela peut avoir un impact plus ou moins fort sur la progression du virus et sa capacité à se reproduire.

C'est ce qui se passe pour les principaux variants : le variant britannique ou "alpha" (apparu en Grande Bretagne), le variant sud-africain ou "beta" (apparu en Afrique du Sud), le variant brésilien ou "gamma" (apparu au Japon mais rapporté par un voyageur en provenance du Brésil) et depuis peu, le variant indien ou "delta" (apparu en Inde).

Mais il faut savoir qu'il existe d'autres variants, comme le variant californien ou "epsilon" par exemple, majoritairement présent en Californie à ce jour.

A LIRE AUSSI | TOUT COMPRENDRE DU VACCIN CONTRE LA COVID-19 EN BD

Coronavirus : le variant anglais ou "alpha"

Il serait plus transmissible : 30 à 50% fois plus selon les études. Mais il n’apparaît pas plus virulent, c'est à dire que les symptômes et les personnes les plus concernées ne sont pas différentes de celles du virus historique. En France métropolitaine, c'est celui qui est désormais majoritaire (notamment en Ile de France et à Dunkerque où il peut atteindre 50% des nouveaux cas).

Les études montrent que les 3 vaccins commercialisés à ce jour semblent conserver un taux de protection suffisant contre cette lignée.

A LIRE AUSSI | COVID-19 : LA VACCINATION A LA RÉUNION

Le variant brésilien ou "gamma" et le variant sud-africain ou "beta"

Selon les études, ces deux variants semblent très proches : ils sont plus contagieux et plus résistants ; c'est à dire qu'il pourrait y avoir une recontamination chez une personne qui a déjà été atteinte par le virus historique (même si cela n'a pas encore été clairement demontré).

Parmi les différents vaccins commercialisés en France, les plus efficaces contre ces deux variants sont le Pfizer et le Moderna. À La Réunion, seul le Pfizer est pour le moment disponible.

Le variant Indien ou "delta"

Détecté pour la première fois en Inde en octobre 2020, le variant "delta" est aujourd'hui particulièrement actif à La Réunion. Très contagieux, il participe à l'accélération de l'épidémie de Covid-19 sur notre territoire.

Dans ce contexte, les autorités sanitaires rappellent l'importance du maintien des gestes barrières et de la vaccination.

Les deux vaccins disponibles à La Réunion (Pfizer et Janssen) sont efficaces contre le variant "delta".

Harmonisation des mesures d'isolement pour les cas positifs et les cas contacts

Depuis le 19 février, quelque soit le virus (historique ou variant), la durée d'isolement des personnes testées positives à la covid est de 10 jours pleins et la sortie d'isolement ne dépend pas de la réalisation d'un test. En l'absence de fièvre, les personnes qui avaient été testées positives sont considérées comme guéries et plus contagieuses au 11ème jour.

En ce qui concerne les contacts à risque, ils doivent faire un test dès le J0, s'isoler 7 jours (même si le test est negatif) et refaire un test 7 jours après le dernier contact avec le cas. Si le test est négatif, alors l'isolement est levé et la personne peut reprendre ses activité au 8e jour. S'il est positif, alors la personne devient un cas positif (voir plus haut).

À la fin de l'isolement, il faudra respecter les mesures habituelles : port rigoureux du masque chirurgical ou FFP2 ou AFNOR type 1 (face aux variants, les masques maison doivent être évités ), respect strict des mesures barrières et de la distanciation physique durant les 7 jours suivants ; éviter les personnes à risque de forme grave de Covid19 ; favoriser le télétravail.

Si vous êtes vacciné et que vous avez été en contact à risque avec une personne positive à la Covid-19, vous êtes invité à vous faire tester immediatement et 7 jours après le dernier contact avec le cas. Il n'y a pas d'isolement à respecter et vous pouvez poursuivre vos activitées avec un strict respect des gestes barrières.

Pour le détail des mesures d'isolement, ameli.fr est votre guide !

A LIRE AUSSI | COVID-19 : DES VISITES À DOMICILE POUR LES PERSONNES EN ISOLEMENT

Vaccin contre la COVID-19

À La Réunion, les deux vaccins disponibles sont le Pfizer et le Janssen (réservé au plus de 55 ans).

Pour tout renseignement concernant les modalités pratiques, le calendrier vaccinal et la réservation d'un créneau de vaccination, rendez-vous sur le site de l'ARS La Réunion.

Sources :

  • Covid-19 : mutations, variants, lignées, N501Y, E484K... de quoi parle-t-on  ? - VIDAL
  • Emerging SARS-CoV-2 Variants. Centers for Diseases Control and Prevention. 28 janvier 2021 - cdc.gov
  • Une seule dose de vaccin pour les personnes ayant déjà été infectées par le SARS-CoV-2 - HAS
  • Covid-19 – Se vacciner ? Décider avec son médecin - HAS

Tous nos articles sont rédigés avec l'aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 15 Mars 2021

COVID-19

coronavirus covid-19
Tous nos articles sur le Coronavirus