Santé environnement
Santé environnement

Covid-19 : dois-je dire adieu à mon odorat ?

Symptôme le plus souvent associé à la Covid-19, la perte d’odorat (ou « anosmie ») n’est pas définitive : c’est ce que prouve une étude française réalisée pour mieux comprendre et prendre en charge les troubles de l'odorat liés à la Covid-19.

Sentir les fleurs, un acte simple quand on a pas la Covid-19

La Covid-19 a parfois pour conséquence la perte de l'odorat. Sentir des odeurs non présentes ou différentes de d'habitude, perdre le plaisir de manger peut fortement affecter la qualité de vie des patients. Ces troubles de l'odorat peuvent entrainer des difficultés sociales ou augmenter le risque d’accidents domestiques. C’est l’une des conclusions d’une étude française réalisée par Camille Ferdenzi et Moustafa Bensafi pour mieux comprendre les troubles de l'odorat et leur impact sur la qualité de vie des patients.

POURQUOI LA COVID PROVOQUE-T-ELLE UNE PERTE DE L’ODORAT ?

La muqueuse olfactive est une petite région de 2 à 3 cm². Elle se situe dans la partie supérieure de l'appareil respiratoire, dans lequel il y a plusieurs cellules dont :

  • Les neurones olfactifs, qui permettent de sentir les odeurs.
  • Les cellules de soutien.

Le SARS-COV-2, virus responsable de la maladie de Covid-19, se fixe sur les récepteurs des cellules de soutien et provoque la mort des cellules de soutien et la destruction des neurones olfactifs. C’est la raison pour laquelle la perte de l’odorat est l’un des symptômes les plus souvent associés à la Covid-19 !

A LIRE AUSSI | AUTOTEST COVID : PHARMACIE, FIABILITÉ, MODE D'EMPLOI ?

Mais attention, le SARS-COV-2 n'est pas le seul virus qui provoque des troubles de l'odorat. Par exemple, des études ont prouvé qu'une infection par le virus de la grippe pouvait elle aussi provoquer une perte d'odorat.

PERTE D’ODORAT : CONSEQUENCES ET SOLUTIONS ?

Perte du plaisir de manger, difficultés dans les relations sociales, ou encore risques d’accidents domestiques liées à l’absence d’odorat : les troubles de l'odorat ont un impact sur la qualité de vie, surtout chez les femmes et chez les fumeurs. Mais rassurez-vous, il est tout à fait possible de retrouver l'odorat après une infection par la Covid-19 !

En effet, la muqueuse olfactive est en effet généralement capable de se renouveler grâce à la présence de cellules souches situées dans la couche la plus profonde de la muqueuse.

À la suite d’une infection par la Covid-19, 1 participant à l’enquête sur 5 a déclaré avoir récupéré la totalité de son odorat dans les 16 jours en moyenne après le début de son infection. Cependant, près de la moitié des participants ont déclaré des troubles de l'odorat qui dureraient 1 à 10 mois.

Vous ne retrouvez pas l'odorat dans les premiers mois qui suivent votre infection par la Covid-19 ? Pas d'affolement !

Si vos troubles de l'odorat durent au-delà de 10 mois, consultez un médecin ORL.

MES TROUBLES DE L’ODORAT PERSISTENT, POURQUOI ?

Un tiers des personnes qui ont répondu à l’enquête ont des hallucinations olfactives, c'est-à-dire qu'elles sentent des odeurs non présentes, et la moitié ont des distorsions des odeurs, c'est-à-dire qu'elles sentent des odeurs différentes de d'habitude.

C'est le mécanisme de renouvellement de la muqueuse olfactive qui serait à l'origine de ces deux troubles de l'odorat.

Une étude clinique est donc actuellement menée. Son objectif ? Mettre en place un programme de rééducation pour savoir s'il est possible ou non d'accélérer la récupération de l'odorat à la suite d'une infection par la Covid-19.

Source :

  • Covid-19 et odorat : les anosmies persistantes sont fréquentes et impactent la qualité de vie - Inserm

COVID-19

coronavirus covid-19
Tous nos articles sur le Coronavirus