C'est l'hiver et il fait froid : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Les intoxications au monoxyde de carbone touchent aussi les Réunionnais ! Entre 2016 et 2020, 127 personnes ont été intoxiquées à La Réunion, souvent par des appareils mal installés au domicile et un décès a été enregistré.

Utilisez le chauffage d'appoint ou les braseros avec prudence

En hiver, gare à l'intoxication au monoxyde de carbone ! Dans les hauts, bon nombre d'entre nous branchent un petit chauffage d'appoint ou allument un brasero pour se réchauffer. Et chaque année des accidents ont lieu.

Le monoxyde de carbone, c'est quoi ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel qui résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane.

Tous les types d’appareils à combustion, quel que soit le combustible utilisé, peuvent donc être source de monoxyde de carbone : les chauffages mobiles d’appoint, les appareils type brasero, les groupes électrogènes, les chauffes eau à gaz, les inserts de cheminées, les poêles, les cuisinière à bois ou à gaz.

L'intoxication peut survenir lorsque le CO se retrouve dans des quantités trop importantes et trop concentrées dans l'air ambiant, provenant :

  • d'une mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné),
  • de la mauvaise ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces non aérées),
  • d'un mauvais usage de certains appareils, conçus exclusivement pour une utilisation en extérieur ou en appoint (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple comme un poêle à pétrole ou un brasero, des groupes électrogènes ..)
  • d'un défaut d’entretien ou de la vétusté des appareils de chauffage.

Intoxication : symptômes ?

Les symptômes - maux de tête, fatigue, nausées, étourdissements - apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes dans le même endroit. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation.

Que faire en cas d'intoxication ou de suspicion ?

Si vous vous situez dans un local avec un appareil fonctionnant avec une énergie combustible (bois, charbon, gaz (naturel, butane, propane), essence, fuel, éthanol) et que vous avez des maux de tête, des nausées, des vomissements, c’est peut être une intoxication au monoxyde de carbone. Le gaz étant inodore, incolore, vous ne pourrez pas le sentir et être alerté ! En cas de doute, il convient d'aérer immédiatement la pièce, d'arrêter l'appareil en cause et d'appeler les secours (18 ou 15).

Les bons gestes à adopter en hiver ou lors d'un cyclone

Pour éviter qu’une concentration importante de monoxyde de carbone (CO) ne s’accumule , des règles simples doivent être respectées :

  • Je fais vérifier régulièrement mes appareils (poêle, groupe électrogène …).
  • J’aère mon logement 10 min tous les jours, même en hiver.
  • Je n’obstrue jamais les entrées et sorties d’air (grilles ou bouches d’aération) permettant à l'air de circuler.
  • J'utilise les appareils conformément à leur mode d'utilisation (un chauffage d’appoint n'est pas destiné à chauffer en continu, un groupe électrogène ne doit pas etre utilisé en intérieur…).

Sources :

Tous nos articles sont rédigés avec l’aide de professionnels de santé de La Réunion.

Publié le 27 Juillet 2022

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT
Tous nos articles sur l'environnement