L'AVC

Tout savoir sur l'AVC

AVC : quelles séquelles, quelles complications ?

Les conséquences d’un AVC et leur gravité sont très diverses. De la fatigue passagère aux complications plus lourdes, voici quelques explications sur les séquelles les plus fréquentes.

Les séquelles d’AVC varient beaucoup selon la zone du cerveau touchée, l’étendue des dommages et la rapidité d’intervention. Elles peuvent être complètement absentes lorsque la personne touchée récupère la totalité des fonctions atteinte. Mais les conséquences peuvent aussi être gravissimes, et aller jusqu’au décès en quelques heures ou quelques jours.

Globalement, on estime qu’un an après l’accident, 30 % des personnes ayant fait un AVC sont décédées. Parmi les survivants, environ 60 % des personnes ont récupéré assez bien pour reprendre une vie autonome au quotidien. 40 % gardent des séquelles importantes qui remettent en cause leur autonomie.

Les séquelles les plus fréquentes sont : 

  • L’hémiplégie, c’est-à-dire la paralysie ou la faiblesse d’une moitié du corps. La majorité des patients récupère sa capacité à marcher, mais le contrôle de la motricité du bras et de la main reste souvent altéré.
  • Les troubles du langage oral et écrit. On parle le plus souvent d’aphasie pour désigner ces problèmes qui affectent la parole et la compréhension. Chez environ 1/3 des patients, une aphasie sévère persiste.

 

D’autres séquelles, moins fréquentes, peuvent aussi être observées : 

  • Problèmes de vision,
  • Incapacité à reconnaître ou à utiliser des objets familiers,
  • Grande fatigue,
  • Dépression : environ 30 % des victimes d’AVC en font une au cours de l’année suivant leur AVC,
  • Troubles de la mémoire : difficultés à apprendre et à mémoriser les informations nouvelles, etc.
  • Crises d’épilepsie liées à la cicatrice cérébrale de l’AVC. Ces crises sont en général faciles à contrôler par un traitement adapté.
  • Démence

Cette liste n’est pas exhaustive. 

Lire la suite :

Gravure anatomique représentant le cerveau
Peut-on prévenir les AVC ?

Avec l'AVC, le risque zéro n’existe pas. Mais il est possible de réduire la probabilité d’une attaque en limitant les facteurs de risques. 

Aller plus loin :

Illustration de l'avc sous forme de pictogrammes
Dossier : la vie après un AVC

Quelles nouvelles habitudes adopter ? Comment gérer les traitements ? Quelle relation aidant-aidé ? Le point sur les enjeux-clé de l’après AVC.

SOURCES

AVC, Accident Vasculaire Cérébral  — Inserm
Accident Vasculaire Cérébral (AVC) — Ameli Santé

Cet article a été réalisé avec des professionnels de santé de La Réunion.

Retour au sommaire

Illustration de cerveau avec une roue dentelée
Tout savoir sur l'AVC

L'AVC EN VIDÉO

Illustration de l'avc en vidéo
Une vidéo pour tout savoir en moins de 2 !

Et vous ?

Un stéthoscope
Évaluez votre risque d'AVC en 1 minute

Quizz

Image d'un point d'interrogation
Que savez-vous vraiment sur l'AVC ?