Le diabète
Le diabète

Diabète au travail : à qui parler ?

Faut-il parler de son diabète sur son lieu de travail ? Dans quels cas doit-on le mentionner à son employeur ?

LE MÉDECIN DU TRAVAIL

Vous pouvez parler de votre diabète au médecin du travail en toute confiance. Son rôle est de protéger votre santé dans le cadre de votre activité professionnelle, et de vous aider à prévenir les difficultés que vous pourriez rencontrer. Il se prononce notamment sur votre aptitude médicale à occuper un poste, une première fois à l’embauche puis chaque année.

En accord avec vous, le médecin du travail peut vous aider de plusieurs manières :

  • Il peut intervenir auprès de votre employeur pour trouver les aménagements —notamment horaires — nécessaires à votre bien-être au travail.
  • Il peut prendre contact avec votre médecin traitant pour vous aider à gérer votre diabète dans le cadre de votre activité professionnelle.

À savoir : le médecin du travail est soumis au secret professionnel. Il ne peut pas divulguer votre maladie à votre employeur, ni lui transmettre des données médicales vous concernant.

Pour savoir quel organisme de médecine du travail peut vous accueillir, renseignez-vous auprès de votre employeur.

VOTRE EMPLOYEUR

Le diabète relève de votre vie privée. Vous n’êtes pas obligé d’informer votre employeur de votre maladie.

C’est à vous de prendre la décision d’en discuter avec lui (ou elle). Tout dépend de la confiance que vous lui accordez, et de la qualité des relations que vous entretenez.

Si vous avez besoin de solliciter des aménagements à votre poste, il devra être mis au courant. Mais vous pouvez solliciter le médecin du travail pour vous assister dans ces démarches.

Selon la Fédération Française des Diabétiques, un malade sur quatre estime en France avoir été victime de discrimination au travail.

À lire : Les diabétiques discriminés au travail ?

VOS COLLÈGUES

Il peut être conseillé de parler de votre maladie avec les collègues qui ont votre confiance. Cela peut leur permettre de mieux comprendre votre comportement dans certaines situations, notamment en cas d’absences répétées, de coups de fatigue au cours de la journée, ou si vous bénéficiez d’aménagements spécifiques (horaires, poste de travail, etc.).

L’autre avantage pour vous est que vous disposez de soutiens et d’aide en cas de problème. Un collègue pourra par exemple agir en fonction des explications que vous lui aurez fournies en cas d’hypoglycémie, en vous aidant à vous resucrer ou en joignant un professionnel de santé.

Si vous avez fait le choix d’avertir l’un de vos collègues, indiquez-lui à l’avance le numéro de téléphone de votre médecin, ainsi que les numéros d’appel d’urgence.

Il est également conseillé de garder toujours sur vous la liste des traitements que vous prenez.

DURANT UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE

Rien ne vous oblige à préciser que vous êtes diabétique lors d’un entretien d’embauche. C’est à vous seul que revient la décision d’en parler ou non.

Si des questions vous sont posées sur votre santé dans le cadre de la procédure de recrutement, via un formulaire de candidature par exemple, vous n’êtes pas obligé d’y répondre.

Sources

www.ameli-sophia.fr

Grimaldi A et al, Guide pratique du diabète Ed Masson 2009

 

Article mis en ligne le 06/02/2020

Sur le même sujet

diabète a la réunion
Tous nos articles sur le diabète