Tabac
Tabac

Arrêter de fumer : les aides financières

​Consultations, tabacologues, remboursements, mutuelles, hypnose et thérapies alternatives : le point sur les aides financières disponibles pour les fumeurs qui souhaitent arrêter.

Parce que l'arrêt du tabac est un enjeu de santé publique majeur, vous pouvez bénéficier d'aides financières pour vous encourager dans votre démarche.

Consultations médicales et remboursements

Les consultations chez les professionnels de santé dans le cadre de votre projet de sevrage tabagique sont prises en charge normalement par l'Assurance Maladie, au taux normal prévu pour les différents professionnels de santé.

Ainsi, si vous allez voir votre médecin sans autre que raison que de lui parler de votre envie d'arrêter de fumer, vous serez remboursés comme d'habitude. En revanche, les consultations chez les psychologues, ainsi que les autres acteurs de santé non conventionnés ne sont pas remboursées.

Consultations en tabacologie

Pour être tabacologue, il faut être professionnel de santé et avoir obtenu un diplôme universitaire spécifique en tabacologie. On trouve donc des médecins tabacologues, des infirmières tabacologues, des psychologues tabacologues, etc.

Le coût de la consultation et le taux de remboursement prévu par l'Assurance Maladie dépend de la spécialité du tabacologue, et de son conventionnement.

Hypnose, acupuncture, etc.

Les médecines complémentaires comme l'hypnose ou l'acupuncture ne sont pas remboursés non plus. Cependant, il est possible que votre mutuelle prenne en charge une partie des ces frais dans le cadre de votre contrat. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre complémentaire santé !

LES SUBSTITUTS NICOTINIQUES : LES AIDES AUGMENTENT

L’Assurance Maladie prend en charge mles traitements par substituts nicotiniques dans la limite d'un montant maximum de 150 € par an et par personne. Pour en bénéficier, il faut une prescription médicale établie par un médecin ou une sage-femme, un dentiste, un infirmier, sur une ordonnance consacrée exclusivement aux substituts nicotiniques. Pour être remboursé, les substituts nicotiniques doivent figurer sur la liste des substituts pris en charge par l’Assurance Maladie.

Les substituts progressivement remboursés

Le Ministère de la Santé a annoncé au mois de mars son intention de modifier ce système. Certains certains substituts nicotiniques sont appelés à être remboursés par l'Assurance Maladie au même titre que les médicaments. Ainsi, depuis le dimanche 20 mai 2018, deux premiers traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables à 65% par l’AM : la gomme à mâcher Nicotine EG (fabriquée par EG Labo) et le patch Nicorette Skin (de Jonhson & Jonhson).

À noter que les substituts nicotiniques peuvent éventuellement être pris en charge par votre mutuelle ou votre assurance complémentaire santé si le contrat que vous avez souscrit le prévoit. Renseignez-vous auprès d'elle.

À ce jour, les traitements médicaux d’aide au sevrage tabagique et la cigarette électronique ne sont pas remboursés.

Avez-vous trouvé ces informations utiles ?

Cliquez sur un personnage pour donner votre avis

Aucun vote

À lire :

Des cigarettes
Chiffres du tabac à La Réunion

INFOGRAPHIE — Combien de Réunionnais fument ? Combien de cigarettes fument-ils chaque année ? Une image pour tout savoir sur les données du tabac à La Réunion

À lire aussi :

Une vapoteuse
Vapotage: faut-il s'en méfier?

INFOGRAPHIE —Longtemps présentée comme une "cigarette propre", la vapoteuse s'est imposée comme l'une des principales alternatives au tabac. Mais des études remettent aujourd'hui en question son efficacité et de nouveaux avis incitent à la prudence.

SUR LE MÊME SUJET

illustration thématique sur la cigarette
Tous nos articles sur le tabac

La cigarette et vous

TEST

Mesurez votre dépendance en une minute.

QUIZ

Illustration thématique : quiz
Que savez-vous vraiment sur le tabac ?

VIDÉO

Photographie de Sébastien Payet
Pourquoi est-ce dur d'arrêter de fumer ?