Comprendre la maladie chronique
Comprendre la maladie chronique

Le dépistage organisé du cancer colorectal à La Réunion

Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier à La Réunion. Il touche aussi bien les hommes que les femmes. Mais bonne nouvelle : dépisté tôt, il se guérit dans 90 % des cas !

En bref

  • Le cancer du côlon et du rectum est l'un des plus répandus à La Réunion.
  • Il se développe lentement sous l'effet de notre mode de vie : alcool, tabac, manque d'activité physique et mauvaise alimentation.
  • Dépisté tôt, il se guérit dans 90 % de cas.
  • Tous les hommes et les femmes entre 50 et 74 ans sont invités à se faire dépister gratuitement tous les deux ans.
  • Le dépistage repose sur un prélèvement de selles réalisé très simplement, à la maison, grâce à un kit prévu à cet effet.
  • Le test est négatif dans 96 % des cas, et lorsqu'une anomalie est détectée, elle est le plus souvent sans gravité.
  • Ce dépistage est entièrement gratuit, indolore, sans danger, et peut vous sauver la vie

Le cancer colorectal se développe à partir des cellules qui tapissent l'intérieur du côlon ou du rectum. Dans 95 % des cas, il se déclare après 50 ans.

Le plus souvent, ces tumeurs cancéreuses se développent à partir de tumeurs plus petites et sans gravité, appelées polypes, qui dégénèrent lentement. Le développement du cancer colorectal est relié à certains facteurs de risque sur lesquels chacun de nous peut agir :

  • Consommation d'alcool
  • Tabagisme
  • Manque d'activité physique
  • Surpoids et obésité
  • Alimentation trop riche en viande rouge et en charcuterie

Ces cancers sont donc en partie évitables. Par exemple en 2015, on estime qu'en métropole chez les plus de 30 ans, un cancer colorectal sur 5 étaient attribuable à la consommation d’alcool.

Dépistage organisé : qui est concerné ?

  • Tout le monde, hommes et femmes
  • Tous les 2 ans
  • À partir de 50 ans
  • Et jusqu'à 74 ans

Si un membre de votre famille proche a déjà eu un cancer de ce type, la surveillance peut intervenir plus tôt. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin !

Le dépistage en pratique

Comment suis-je invité ?

Vous recevez un courrier d'invitation à vous faire dépister dès l'âge de 50 ans. Rendez-vous alors chez votre médecin afin qu'il vous remette le kit de prélèvement, et qu'il vous en explique l'utilisation.

À La Réunion, c'est le CRCDC Réunion qui coordonne ce dépistage.

Comment se déroule le test ?

Une fois que votre médecin vous a remis le kit de dépistage, le test est ensuite à faire vous-même, à la maison ! Le kit se présente sous la forme d'une pochette à trois volets. Il contient des informations à remplir et un tube d'échantillon avec lequel vous pouvez faire simplement un prélèvement de selles.

un personnage bleu est rassurant

Vous l'avez bien compris, il s'agit d'un petit prélèvement de caca. C'est très simple, et vous ne vous salirez pas les mains !

Voici une vidéo qui décrit très simplement la procédure 

Le test est indolore, simple et très rapide à faire.

Voici quelques conseils pour bien envoyer votre échantillon :

  • Vérifiez que votre fiche d'identification est bien complétée et surtout que vous avez bien rapporté la date de prélèvement sur le tube et la fiche d'identification ! Sans la date, le test sera considéré comme nul.
  • Glissez cette fiche avec votre échantillon dans l'enveloppe T
  • Cette enveloppe est prête à l'envoi : pas besoin de timbre !
  • Dans l'idéal, postez-la le jour même du prélèvement, ou le lendemain au plus tard
  • Dans la mesure du possible, évitez de la poster un samedi ou la veille d'un jour férié

Vous recevrez vos résultats par la poste sous 15 jours. Une copie de ces résultats est également envoyée :

  • À votre médecin traitant
  • Au CRCDC Réunion, qui organise les dépistages à La Réunion

Comment lire mes résultats ?

Le résultat du test peut être positif ou négatif.

Si votre résultat est négatif

Cela signifie qu'aucun saignement pouvant témoigner de la présence d'un cancer n'a été détecté au moment du test. Vous serez invité à refaire le test deux ans plus tard.

un personnage bleu

Pas d'inquiétude : dans 96 % des cas, le test est négatif !

Le test couvre la très grande majorité des cancers colorectaux. Mais il est possible que certains cancers ne provoquent pas de saignements. Le test ne pourra alors pas les détecter. C'est pourquoi il est important de consulter votre médecin si vous éprouvez :

- Des douleurs au ventre
- Des problèmes de digestion inhabituels qui durent un peu longtemps
- Ou lorsque vous détectez la présence de sang dans vos selles

 

Si votre résultat est positif

Cela ne signifie pas que vous avez un cancer ! Simplement, du sang a été détecté dans vos selles. Il faut tenter de savoir pourquoi. Votre médecin traitant vous orientera alors vers un gastro-entérologue pour réaliser une coloscopie.

Il s'agit d'un examen qui permet de visualiser l'intérieur de l'intestin. Il est réalisé par un gastro-entérologue assisté d'un anesthésiste pour vous garantir un maximum de confort.

La coloscopie va permettre de détecter éventuellement des polypes (de petites excroissances de chair sans gravité) ou d'autres lésions ; et de retirer des polypes avant qu'ils n'évoluent vers un cancer.

un personnage jaune

"Dans plus de la moitié des cas, la coloscopie ne montre aucune anomalie : tout va bien !"

  • Des polypes ne sont détectés que dans 30 % à 40 % des cas.
  • Moins d'une coloscopie sur 10 révèle un cancer.
  • Et plus ce cancer est détecté tôt, plus les chances de guérisons sont importantes, et moins les traitements seront lourds. Dépisté tôt, le cancer du côlon se guérit dans 90 % des cas.

Résultat de recherche d'images pour

Combien ça coûte ?

Dans le cadre du dépistage organisé, l'Assurance Maladie prend en charge la totalité de la procédure. Pour vous, ce dépistage est donc entièrement gratuit, et sans avance de frais.

Hors dépistage organisé, il est possible que votre médecin vous prescrive ce test. La consultation, le prélèvement et l’analyse du test sont alors remboursés par l'assurance maladie à 70 %, sur la base du tarif conventionnel. Si vous avez une mutuelle, elle peut vous rembourser tout ou partie du reste à votre charge.

Est ce obligatoire ? Est-ce qu'il y a des risques ?

  • Comme tous les dépistages, le dépistage organisé du cancer colorectal est recommandé mais pas obligatoire.
  • Il n'y a aucun risque à le faire.

Article réalisé avec le Centre Régional de Coordination des Dépistages du Cancer de La Réunion

SOURCES 

Cancer du colon rectum — Santé Publique France

Le test de dépistage du cancer colorectal gratuit de 50 à 74 ans — AMELI.fr

Cancer du côlon non métastasique — Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Article publié le 20/01/2020