L'AVC
L'AVC

Après l’AVC, la vie en société

Après l’AVC, la vie en société

Après un AVC, maintenir une activité physique et sociale demande parfois une réelle organisation, mais il est très important de continuer de mener une vie normale.

Les loisirs, les sorties, les visites des amis : tout ce qui peut contribuer à changer les idées et à sortir de la maladie est important quand on a été victime d’un AVC. L’isolement et le désœuvrement sont source de découragement. Il n’est pas rare qu’ils favorisent ou qu’ils aggravent une dépression, fréquente chez les victimes d’AVC, qui doivent s’ajuster à une nouvelle réalité.

un personnage jaune porte un chapeau de fête


Quelqu'un a parlé de fête ?

Moins seul, mieux compris

Il est donc très important de trouver des gens à qui parler de ses émotions. Il peut s’agir d’un membre de sa famille, d’un ami, mais aussi d’une autre personne qui a été aussi victime d’un AVC, d’un membre de l’équipe soignante ou d’un groupe de soutien. Il peut même s’agir d’un mélange de tout ça : il n’y a pas de recette unique pour se sentir bien. L’essentiel est de se sentir moins seul et mieux compris.

Cependant si les émotions deviennent difficiles à gérer, nous vous conseillons d’en parler à un professionnel de santé. Un accompagnement psychologique peut aider à traverser les moments difficiles.

Échanger avec d’autres victimes d’AVC et trouver des loisirs adaptés est un bon moyen de rompre l’isolement, et de partager ses expériences et ses doutes avec des personnes qui les comprennent parce qu’elles traversent des difficultés similaires. N’hésitez pas à vous rapprocher d’associations, ou à démarre une activité au sein d’un club, que ce soit pour jouer aux cartes ou faire des jeux de société.

Faire du sport

Par ailleurs, parce que l’activité physique aide à rester en bonne santé et contribue à éviter un autre AVC, elle doit être encouragée. Des sports comme le tennis, le golf et la natation sont d’excellents moyens de rester actif.

Il existe des structures qui permettent une pratique du sport adaptée au handicap, notamment des piscines. Les associations sont là pour vous aider à trouver des adresses. Les ergothérapeutes peuvent vous aider à trouver une activité sportive qui vous convient, à la fois en termes de motricité et d’intensité. N’hésitez pas non plus à en discuter avec votre médecin.

Lire la suite :

Un ananas flotte dans une piscine
La checklist pour les vacances

Après un AVC, partir en vacances peut permettre de déconnecter et facilite les relations avec les proches en sortant du quotidien. Mais comment s'organiser ?

 

Trouver de l'aide

Plusieurs mains se superposent formant une ronde
Des structures à vos côtés

Aide sociale, médicale, à l’extérieur ou à domicile, pratique sportive adaptée, groupes de parole, etc. : de nombreuses structures et associations à La Réunion peuvent vous aider.

Renvoyer vers un dossier sport / alimentation

SOURCES

La vie quotidienne après un AVC France AVC

Cet article a été réalisé avec des professionnels de santé de La Réunion.

Retour au sommaire

Illustration de l'avc sous forme de pictogrammes
Vivre après un AVC