Vivre avec une maladie chronique

Vivre après un AVC

Aménagement du domicile : les règles de base

Rentrer chez soi après un AVC implique parfois quelques aménagements. Sécurité, confort, astuces : voici quelques conseils de base pour un intérieur mieux adapté au quotidien.

Retrouver son chez soi est un moment important, le premier pas vers un retour à la vie normale. Mais après un AVC, le rapport à l’environnement quotidien peut être modifié. Les choses qui paraissaient simples, évidentes ou sans importance doivent parfois être revues et réévaluées. Notamment l’organisation de sa maison. Accessibilité des pièces et des commodités, sécurité, confort : voici les règles de base auxquelles il faut penser.

Bien dégager les lieux de passage et ne pas encombrer le sol en retirant tout ce qui pourrait entraver la marche ou provoquer une chute : éviter les tapis, enlever les fils électriques par terre, etc. 

Bien éclairer les lieux de vie, en augmentant le nombre de points lumineux. Installer des va-et-vient et des détecteurs de présence pour déclencher plus facilement leur allumage.

Prévoir des barres d’appui ou des mains courantes dans les escaliers, voire des sièges monte escaliers.

Éliminer les meubles qui servent d’appui, mais qui sont trop instables : lorsque la marche est difficile, on peut être tenté de s’aider en s’y appuyant, mais s’ils se renversent, ils entraînent la chute, et peuvent même provoquer des blessures ou des accidents.

Si possible, faciliter l’accès à la boite aux lettres, aux escaliers, à l’ascenseur...

Un personnage bleu lève son doigt pour poser une question

Comment être sur que
j'aménage ma maison correctement ? 

Chaque situation est particulière, et le retour au domicile soulève souvent des questions spécifiques. Au-delà de ces quelques conseils généraux, n’hésitez donc pas à discuter avec l’ergothérapeute des aménagements nécessaires en fonction de votre situation personnelle, de votre mode de vie et de la configuration de votre domicile.

 

Techniques & accessoires pour s'aider au quotidien

Si en raison des complications de l’AVC, certaines tâches sont devenues difficiles à réaliser, il existe des astuces, des accessoires et des solutions techniques qui peuvent vous aider à mieux gérer au jour le jour. Voici quelques exemples :

  • Pour se lever du lit
    Installer des barres de redressement ou des poignées de lit, des cônes rehausseurs, ou même des élévateurs de lit.
  • Pour faciliter la toilette 
    Disposer des barres d’appui dans les sanitaires, et des rallonges aux manettes des robinets. Dans la douche, il est possible de placer un tabouret ou un banc de douche, afin de pouvoir faire sa toilette assis. Il existe aussi des sièges surélevés pour les toilettes, et des brosses à long manche pour leur entretien.
  • Pour s’habiller et se chausser
    Enfile-boutons, enfile-chaussettes, enfile-collant : de nombreux accessoires peuvent vous aider à accomplir ces petits gestes complexes qui peuvent être frustrants lorsqu’on n’a pas encore récupéré complètement sa motricité. Pour simplifier la vie, on peut aussi privilégier des vêtements avec du velcro, s’ouvrant par devant, ou avec des élastiques à la taille plutôt que des boutons ou une ceinture. Pour enfiler les chaussures, le chausse-pied à long manche peut être pratique.
  • Pour se lever d’un fauteuil 
    Dans la plupart des cas, les fauteuils avec des accoudoirs permettent de s’asseoir et de se lever plus facilement.
  • Pour le repas 
    Lorsque faire la cuisine est devenu trop difficile, il est possible d’organiser le portage de repas à domicile. Existent également des couverts adaptés, ou des ouvre-bouteilles automatiques… 
Un personnage jaune met en garde


Gare aux prix !

Certains accessoires peuvent être achetés en pharmacie, d’autres dans le commerce, et d’autres enfin sont disponibles sur des sites Internet. Mais attention ! Dans certains cas, notamment lorsqu’ils sont achetés sur internet, ils ne sont pas pris en charge. Surtout, ils peuvent vous revenir cher en raison des frais de douane qui pourraient vous être demandés à la réception. Renseignez-vous, et méfiez-vous des trop bonnes affaires.

Lire la suite :

Un homme joue de la guitare avec sa famille
La vie en société

Après un AVC, maintenir une activité physique et sociale demande parfois une réelle organisation, mais il est très important de continuer de mener une vie normale.

À lire aussi :

Un ananas flotte dans une piscine
La checklist pour les vacances

Après un AVC, partir en vacances peut permettre de déconnecter et facilite les relations avec les proches en sortant du quotidien. Mais comment s'organiser ?

 

SOURCES

La vie quotidienne après un AVC France AVC

Cet article a été réalisé avec des professionnels de santé de La Réunion.

Retour au sommaire

Illustration de l'avc sous forme de pictogrammes
Vivre après un AVC

Et vous ?

Un stéthoscope
Évaluez votre risque d'AVC en 1 minute

Quizz

Image d'un point d'interrogation
Que savez-vous vraiment sur l'AVC ?