Bien manger à La Réunion

L'équilibre dans mon assiette

Viandes et poissons, mythes et réalités

Viande, œufs, et poissons sont d’excellentes sources de protéines. Attention cependant à bien diversifier votre consommation. Explications.

Les viandes, les œufs et les produits de la mer sont des sources de nutriments d’excellente qualité. Les protéines qu’elles contiennent couvrent une grande partie du spectre des acides aminés dont notre corps a besoin, mais aussi des vitamines et des minéraux comme le fer.

Du fait de leurs propriétés nutritives, il est recommandé de manger l’un de ces aliments une à deux fois par jour. 

Un personnage bleu tient de la viande, l'air inquiet


Manger de la viande deux fois par jour, ça ne fait pas un peu beaucoup ?

On entend souvent dire que dans nos sociétés occidentales, nous mangeons trop de viande. En effet, il faut bien faire attention : dire qu’il faut manger de la viande ou du poisson une à deux fois par jour, ça ne veut pas dire qu’on peut manger de la viande rouge deux fois par jour, tous les jours…

Pour mieux comprendre cette recommandation, il faut s’attarder sur trois notions importantes :

1. La portion journalière

2. La diversité des apports

3. Les différents types de viandes

1. Portion Journalière

Pour un adulte, la portion journalière totale recommandée pour les viandes, œufs et poissons est de 100 à 150 grammes.

Or les morceaux de viande achetés dans le commerce sont souvent équivalents ou supérieurs à 100 grammes : escalopes de poulet ou de dindes, steaks hachés, etc. Dans ce cas, il suffit d’en manger une fois. Un œuf représente quant à lui environ 50 grammes, tout comme une tranche de jambon.

Si dans la même journée, vous mangez une tranche de jambon et un steak haché, vous atteignez donc déjà la limite haute de ce qu’il est recommandé de consommer… Attention à ne pas abuser, surtout des viandes grasses.

Viandes, poissons, produits de la pêche ou œufs doivent être dans votre assiette en quantité inférieure à celle de l’accompagnement, qu’il s’agisse de légumes ou de féculents.

un personnage qui mange une cuisse de poulet avec l’air blasé Un personnage jaune type premier de la classe se tient debout


Quand quelque chose est bon, vous dites toujours qu’on en mange trop !


Manger de la viande deux fois dans une journée : oui, mais juste un peu.

2. Diversité des apports

Outre les quantités que vous mangez, il faut veiller à la diversité de votre alimentation : pas question de manger du boucané tous les jours ! Manger une salade avec deux gros œufs durs suffit à couvrir les besoins quotidiens en protéines animales. Dans la mesure du possible, il est conseillé de varier les aliments au cours de la semaine : chacun apporte des nutriments différents et complémentaires.

Le poisson, notamment, est plus maigre que les viandes, et ses apports nutritifs sont excellents, c’est pourquoi il est conseillé d’en manger au moins deux fois par semaine.

Un personnage bleu tient un poisson l'air inquiet


Mais j'ai entendu que le poisson peut être pollué. Qui croire ? 

Le poisson est-il pollué ?

Les effets du poisson sur notre santé ont fait l’objet de nombreuses études de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire. Résultats : des résidus de produits toxiques peuvent en effet être présents dans certains poissons, mais en très faible quantité. Pour la plupart des personnes, les bienfaits du poisson dépassent de loin les risques liés à la pollution.

3. Limiter la viande rouge

Les études les plus récentes suggèrent que notre régime alimentaire tend à être trop riche en viandes rouges.

Toutes les viandes ne sont pas équivalentes en termes de valeur nutritive. Très riche en protéines et en fer, la viande rouge est un aliment de qualité. Mais sur le long terme, sa consommation excessive, tout comme l’abus de charcuterie, a des effets néfastes sur la santé. Elle augmente notamment le risque de développer un cancer du côlon ou du rectum.

Pas de panique ! Les amateurs d’entrecôte et de cabri massalé ne sont pas pour autant sommés de faire ceinture. Dans l’idéal, il faudrait simplement veiller à ne pas manger plus de 500 grammes de viande rouge par semaine. Pour la charcuterie, en revanche, le mieux est de la limiter au maximum.

Pour profiter des qualités nutritives de la viande en limitant les potentiels effets nocifs, vous pouvez privilégier les morceaux les moins gras :

  • Escalopes
  • Rôti
  • Filet
  • Blancs de volaille ou de lapin
  • Filet maigre de porc

Lire la suite :

Des daurades pêchées
Poisson à La Réunion: pollué ?

Recommandés deux fois par semaine, les poissons ont la réputation d'être pollués, et donc dangereux pour la santé... Qui croire ? Explications.

À lire aussi :

Un pot de crème fraîche
Guide des laitages

Yaourts, lait, fromage blanc, fromages : chaque jour, ils nous apportent calcium et protéines. Lesquels choisir, comment doser, que faut-il savoir ?

SOURCES

Manger équilibré en pratique — Eureka Santé par Vidal

Viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour Manger Bouger

Révision des repères alimentaires pour les adultes du futur programme national nutrition santé 2017-2021 — Haut Conseil de la Santé Publique

Cet article a été réalisé avec des professionnels de santé de La Réunion.

Retour au sommaire

Un ananas, une papaye et un radis sous forme de pictogrammes
L'équilibre dans mon assiette

Quizz

Image d'un point d'interrogation
Savez-vous vraiment ce que vous mangez ?