Diabète
Le 25 janvier 2017

Le GABA : une molécule miracle pour guérir le diabète ?

Des chercheurs français ont démontré que le GABA, une molécule parfois utilisée comme complément alimentaire, pourrait induire la régénération des cellules qui produisent l'insuline.

C'est l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale — Inserm — qui l'annonçait en décembre dernier sur son site : des chercheurs français ont peut-être découvert une piste pour guérir le diabète de type 1. 

Dans le cadre d'une étude menée à Nice sous la direction du professeur Patrick Collombat, des chercheurs de l'Inserm ont en effet montré que le GABA, un neurotransmetteur présent naturellement dans l'organisme, mais également disponible sous forme de complément alimentaire, pouvait induire la régénération des cellules du pancréas chargées de produire l'insuline.

SOIGNER LE DIABÈTE DE TYE 1

Pour mémoire, la destruction progressive de ces cellules dites β pancréatiques est la cause directe du diabète de type 1, une maladie susceptible d'entraîner de graves complications (vous pouvez consulter à ce sujet notre dossier : Tout savoir sur le diabète). Trouver le moyen de restaurer ces cellules et de rétablir la capacité de l'organisme à produire sa propre insuline est donc un enjeu très important. 

La découverte de l'équipe du professeur Collombat, réalisée chez la souris et partiellement validée chez l'homme, va clairement sans ce sens. Chez les sujets observés, l'étude a permis de confirmer que la présence de GABA dans le régime alimentaire sur une période d'un moins permettait une régénération continue et contrôlée des cellules produisant de l'insuline. Concrètement, le GABA a permis, de manière concluante et répétée, de soigner des souris diabétiques. 

À CONFIRMER CHEZ L'HOMME

Des résultats similaires ont été observés en tranplantant chez la souris des cellules pancréatiques humaines. Il est donc permis d'espérer que cette découverte puisse être étendue à l'homme. Pour les 22 millions de personnes touchées par la maladie dans le monde (dont 480 000 enfants de moins de 14 ans), l'espoir est de taille. Si ces observations devaient être confirmées, ces malades pourraient retrouver une vie normale, sans injections d'insuline, et sans risque de complications...

Des essais thérapeutiques vont donc être initiés pour déterminer l'efficacité potentielle du GABA chez l'homme.

POUR EN SAVOIR PLUS

Le 6 décembre dernier, Patrick Collombat répondait aux questions de Mathieu Vidard et de son équipe dans l'émission La Tête au Carré, sur France Inter. Le chercheur y expliquait plus en détail les mécanismes induits par le GABA, ses effets, et les possibles espoirs pour l'homme. Vous pouvez le réécouter ci-dessous :

 

 

Actualités récentes

20180918
Dengue
Le 18 septembre 2018

Dengue : 10 nouveaux cas

20180910
Prévention
Le 10 septembre 2018

Alcool et grossesse : quels risques pour bébé ?

20180904
Dengue
Le 04 septembre 2018

Dengue : stabilisation du nombre de cas

20180829
20180821
Dengue
Le 21 août 2018

Dengue : le nombre de cas se stabilise