Prévention
Le 05 avril 2019

"Mission : retrouve ton cap", l'obésité infantile n'est pas une fatalité

Diététique, activité physique, bien-être de l'enfant : pour lutter contre le surpoids des marmailles de 3 à 8 ans, un parcours gratuit permet de bénéficier des conseils de professionnels à La Réunion.

L'obésité infantile n'est pas une fatalité ! Avant 8 ans, il n'y a pas de lien entre poids de l'enfant et poids de l'adulte. Autrement dit, en adaptant son alimentation et son activité physique avant ses 8 ans, un enfant obèse ne deviendra pas un adulte obèse.

Un accompagnement gratuit

Empêcher que l'obésité s'installe dans l'enfance, c'est ce que propose la "Mission : retrouve ton cap". Porté à La Réunion conjointement par la CGSS et l'ARS OI, ce programme d'accompagnement est conçu pour aider les enfants de 3 à 8 ans et leur famille à adopter les bons réflexes et rester en forme.

Entièrement pris en charge par l'Assurance maladie, il offre une prise en charge de l'obésité dans toutes ses dimensions :

  • Diététique
  • Psychologie
  • Activité physique

Qui est concerné ?

La "Mission : retrouve ton cap" s'adresse aux enfants de 3 à 8 ans présentant un risque d'obésité, ainsi qu'à leurs familles.

C'est le médecin qui conseille l'inclusion dans le programme en fonction du risque qu'il perçoit :

  • Médecin traitant
  • Pédiatre
  • Médecin de la PMI

Le médecin est impliqué tout au long du suivi. Il participe avec l'enfant et sa famille à la construction du programme : nombre et nature des bilans, etc.

Si vous avez un doute ou des questions au sujet de votre enfant, parlez-en à votre médecin ! 

Pour tous renseignements, vous pouvez également appeler le 02 62 200 183

Ne pas perdre du poids, mais en prendre mois vite

L'objectif du programme n'est pas de faire perdre du poids aux enfants, ni de stopper leur prise de poids. Ces mesures radicales, tout comme les régimes, sont inefficaces et peuvent même s'avérer dangereuses.

Il s'agit plutôt de ralentir la prise de poids de l'enfant. En grandissant, il s'affinera et son Indice de Masse Corporelle (IMC) diminuera naturellement.

→ À voir : VIDÉO — C'est quoi, l'obésité infantile ?

Déroulement du programme

Une fois la prescription du médecin établie, le suivi est pris en main par l'une des associations participant au programme, en fonction du lieu de résidence et des préférences de la famille :

Le programme se déroule en plusieurs étapes, étalées sur plusieurs mois :

D'abord, un bilan

Le point de démarrage est toujours un bilan diététique pour faire le point sur l'alimentation de l'enfant. Il peut être complété par un bilan psychologique et un bilan d'activité physique en fonction des recommandations du médecin. Objectif : faire le point sur la santé, les habitudes et le bien-être de l'enfant.

Première année : six consultations maximum

Le médecin peut prescrire jusqu'à six consultations de suivi diététique et/ou psychologique au cours de la première année. Ces rencontres en famille avec un professionnel de santé spécialisé doivent permettre d'amorcer un changement des habitudes au quotidien pour :

  • Adopter une alimentation équilibrée
  • Faire plus d'activité physique
  • Limiter l'utilisation des écrans, etc.

Chaque rendez-vous donne lieu à un compte rendu adressé au médecin à l'initiative du programme. Sur la base de ces informations, le médecin peut choisir de reconduire l'accompagnement pour une deuxième année. 12 nouvelles consultations peuvent alors être prescrites.

Un peu de contexte

Adopter tôt de bonnes habitudes est la clé pour lutter contre l'épidémie d'obésité et de surpoids qui touche aujourd'hui un Réunionnais sur deux, avec des conséquences potentiellement graves : maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, maladies respiratoires, cancers, diabète, etc. En Europe, le surpoids et l'obésité seraient ainsi responsables de 14 % des décès.

Alors que près d'un enfant réunionnais sur 10 est obèse en classe de 6e, et plus d'un quart sont en surpoids, La Réunion a été choisie pour être l'une des 3 régions pilotes en France pour le programme "Mission : retrouve ton cap". Car plus on attend avant d'agir, plus le risque de voir l'obésité s'installer à l'age adulte augmente : de 20 % avant la puberté, cette probabilité peut grimper jusqu'à 70 % après la puberté.

→ À lire : INFOGRAPHIE — Comprendre l'obésité infantile

Actualités récentes