Actualité
Le 19 avril 2022

Leptospirose : les contaminations en hausse

Les cas de leptospirose sont en forte augmentation depuis le début de l'année 2022 : 99 cas ont été détectés depuis le 1 janvier contre 74 à la même époque l'an passé. La saison des pluies est particulièrement favorable à la transmission de cette maladie grave : redoublez de prudence !

Le rat est un vecteur de la leptospirose

La leptospirose est une maladie grave : si elle n’est pas traitée à temps, elle peut mener à une hospitalisation voire un décès. Depuis le début de l’année, une forte augmentation du nombre de signalements est observée à La Réunion avec 99 cas de leptospirose : 18 personnes ont été hospitalisées en service de réanimation et une personne est décédée de la maladie. Les récents épisodes de fortes pluies peuvent favoriser l’apparition de la leptospirose.

Cette maladie se contracte au contact d’un milieu humide contaminé par les urines des rats principalement (boue, flaques d’eau…). Les activités de nettoyage des cours et des jardins sans protections suffisantes (bottes, gants…) ou de baignades en eau douce après de fortes pluies sont donc particulièrement à risque.

Se protéger de la leptospirose

La saison des pluies est la période la plus à risque car les températures élevées et la pluviométrie sont favorables à la survie dans l’environnement des bactéries responsables de cette maladie. Les épisodes de fortes pluies favorisent le lessivage des sols et la contamination des milieux et sont donc des périodes particulièrement à risque. Des mesures simples permettent de limiter les risques de contamination :

1 - Mesures de protection individuelle :

  • utiliser des équipements adaptés (port de gants, bottes, combinaison…)
  • protéger et désinfecter ses plaies
  • reporter des activités de loisirs en eau douce en cas d’eau trouble
  • ne pas marcher pieds nus ou en savates dans les eaux stagnantes ou boueuses

2 - Lutter contre les rats :

  • entretenir régulièrement sa cour (absence d’encombrants ou de déchets propices à la prolifération des rats…)
  • éliminer toutes les sources d’alimentation (y compris les restes d’alimentation des animaux)

Enfin, il est essentiel de respecter les interdictions de baignade dans les lieux signalés à risque.

Les symptômes de la leptospirose

La maladie est provoquée par une bactérie souvent présente chez les rats ou d'autres rongeurs. Elle se contracte lors d’un contact avec un environnement humide contaminé par les urines de ces animaux infectés (boues, flaques d’eau, eaux stagnantes en bord de ravines). La bactérie entre dans l’organisme par la peau en cas de coupures ou de plaies (même petites). Après quelques jours d’incubation, la leptospirose se manifeste par les symptômes suivants :

  • fièvre élevée d’apparition brutale (souvent > 38,5 °C),
  • douleurs musculaires et articulaires,
  • douleurs au ventre, nausées, vomissements,
  • maux de tête.

La maladie peut s’aggraver après quelques jours. Si elle n’est pas traitée à temps par des antibiotiques, elle peut être mortelle.

À LIRE AUSSI | COVID-19, DENGUE ET LEPTOSPIROSE : DES SYMPTÔMES SIMILAIRES