Actualité
Le 06 novembre 2018

Dossier Médical Partagé : en quoi ça vous concerne ?

À partir du 14 novembre 2018, le Dossier Médical Partagé sera proposé à tous les Français et donc aux Réunionnais également. Mais au fait, le DMP, c'est quoi ?

Vous n'en avez surement jamais entendu parler, pourtant, le Dossier Médical Partagé ou DMP a plus de 10 ans !

Créé en 2004 par la loi relative à l’Assurance Maladie du 13 août 2004, le projet qui s'appelait alors Dossier Médical Personnel avait été confié à l’ASIP, une agence gouvernementale chargée de développer la e-santé.

En 2011  l’ASIP lance une première version du DMP. Mais la mise en œuvre est lente, sensible (car on parle d'échange de données médicales), et rejetée par le corps médical. Sans compter les complexités techniques qui viennent alourdir ces difficultés. Résultat : seuls 500 000 patients disposent d’un DMP après le déploiement... pour 60 millions de Français.

Pourtant, pour éviter les erreurs médicales et la multiplication des examens, le partage des informations médicales d'un patient est crucial !

La loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016 refonde le DMP qui devient le Dossier Médical Partagé. Il est désormais piloté par la Caisse Nationale d'Assurance Maladie. Déployé dans 9 régions pilotes depuis fin 2016, il sera généralisé au territoire national le 14 novembre prochain.

Qu'est-ce que c'est le DMP ?

Le Dossier Médical partagé est un outil numérique destiné à « favoriser la prévention, la qualité, la continuité et la prise en charge coordonnée des soins des patients » selon la loi de modernisation de 2016. En pratique, il s’agit d’un dossier médical numérique qui permet de conserver l'historique de votre état de santé.

Que contient-il ?

Le DMP peut contenir les documents suivants :

  • Comptes-rendus hospitaliers et radiologiques
  • Résultats d'analyses de biologie
  • Antécédents et allergies, vaccinations
  • Médicaments qui vous ont été prescrits et délivrés

À tout moment, vous pouvez supprimer certains des documents qu'il contient, ou masquer certaines informations.

Pour quoi faire ?

  • Faciliter le travail du médecin, lors d’une consultation avec un nouveau médecin notamment. Il aura ainsi accès aux informations qui peuvent être utiles à son diagnostic.
  • Favoriser la collaboration entre les professionnels de santé. 
  • Mieux gérer les situations d’urgence : l’accès à votre dossier médical partagé peut s’avérer particulièrement utile pour les services du Samu ou tout professionnel de santé intervenant.
  • Fluidifier la relation entre les médecins de ville et les services hospitaliers : le DMP permettra d'éviter les doublons dans les traitements et les examens, et permettra d'améliorer le parcours de soin. Ce qui devrait permettre de faire beaucoup d'économies.

À savoir : les données contenues par ce dossier sont sécurisées et traçables. C'est-à-dire que vous pouvez savoir à tout moment qui peut accéder à vos données, quel médecin a consulté vos documents, et en limiter l'accès. 

Pour qui ?

Le DMP sera à disposition de toute personne affiliée à l'Assurance Maladie.

Le DMP est-il obligatoire ?

Non, il est créé à la demande du patient qui doit donner son consentement libre et éclairé. Autrement dit, le patient doit d'abord être parfaitement informé de l'utilisation de ses données avant de donner son accord.

Il est en effet impossible de se considérer comme libre de décider sans être adéquatement informé. La liberté de décision va donc de pair avec l’information.

Qui y accède ?

Tous les professionnels de santé, dès lors que les patients ont donné leur autorisation, peuvent en quelques clics accéder au DMP.

Ainsi en cas d'urgence par exemple, le SAMU ou les urgences disposent d'un droit d'accès au DMP du patient, sauf si ce dernier s'y est opposé. En effet, le détenteur du DMP a la possibilité d'interdire l'accès à des professionnels de santé expressément désignés.

En pratique, comment le créer, le consulter, le modifier ?

Le patient lui-même, son médecin et plus généralement tout professionnel de santé lors d'une consultation ou d'une admission à l'hôpital peuvent créer un DMP, avec la carte vitale du patient. C'est gratuit. Pour cela, rien de plus simple : RDV sur le site  www.dmp.fr

Les informations contenues dans votre DMP sont personnelles et confidentielles. Elles relèvent du secret médical. C'est vous, patient, qui restez maître de votre DMP, qui en donnez les accès, le gérez, le modifiez, l'alimentez, voire le supprimez à tout moment.

Quelle différence avec d'autres outils e-Santé disponibles sur mobile ou en ligne ?

La force du DMP, c'est de permettre à l'ensemble des professionnels de santé, en ville et à l'hôpital, d'avoir une meilleure connaissance de votre historique pour mieux vous prendre en charge, tout en respectant complètement la confidentialité de vos données. Ici, seuls les médecins qui s'occupent de vous ont accès à vos informations, qui ne peuvent en aucun cas être utilisées à des fins commerciales ou de profilage.