Prévention
Le 03 avril 2020

Covid-19 et confinement : quelle protection pour les victimes de violences conjugales ?

La proximité et l'isolement favorisent les actes de violence envers les femmes et les enfants. Des mesures ont été prises pour leur venir en aide. 

Les demandes d'aide en baisse

Les demandes d'aide auprès des associations et les plaintes ont baissé depuis le début du confinement. Pour les acteurs de la protection des victimes de violences conjugales, cela signifie deux choses :

  • Les victimes pensent que les lieux d'accueil habituels ne peuvent pas leur apporter d'aide pendant le confinement
  • Elles ne peuvent pas alerter les secours en présence des auteurs de violences

Les aides mises en place

  • Les victimes peuvent toujours demander de l'aide aux associations, aux forces de l'ordre et aux travailleurs sociaux (assistantes sociales...)
  • Les associations sont toujours joignables
  • Les 7 lieux d'accueil, d'écoute et d'orientation, les 2 accueils de jour et le Planning Familial sont disponibles. Une structure d'accueil d'urgence a également été mise en place.
  • Le 115 répond à toutes les femmes victimes de violences
  • Les tribunaux assurent le traitement des situations de violences conjugales
  • L'alcool pouvant être une cause des violences dans les familles, la vente d'alcool à emporter a été décidée par le préfet de 17h à 6h sur toute l'île, jusqu'au 15 avril.

Les numéros d'appel à disposition

  • Violences Femmes Info au 39 19 , numéro gratuit et anonyme de 11h à 21h du lundi au samedi
  • Enfance en danger au 119, gratuit 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Tout témoin de violence commise sur un enfant, même dans le doute, ne doit pas hésiter à composer le 119.
  • La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes arretonslesviolences.gouv.fr permet aux victimes, sans être obligé de déclarer leur identité, d’entrer en contact avec des forces de l’ordre, de bénéficier d’assistance et de conseils, d’être orientées vers les services d’accompagnement et de prise en charge sociale et/ou psychologique.  24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
  • Les associations d'écoute et d'accompagnement des victimes de violences conjugales à La Réunion
  • AFECT 0692 61 76 59 - afecttt3@orange.fr
  • AMAFAR-EPE: 0262 30 53 30 (de 9h à 16h) - direction@amafarepe.re
  • ARIV 0692 61 08 88 - antenne.victimo.run@gmail.com
  • CEVIF 0692 14 58 45 - cevif@orange.fr
  • Femmes Solid’Air !  0692 23 32 23 - 0692 36 53 91 - 0692 26 53 52 - femmessolid.air@orange.fr
  • Réseau VIF 0262 96 04 24 (du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h) contact@reseauvif.com
  • UFR : 0262 45 57 07 - ufr@live.fr
  • Femmes des Hauts, Femmes d’Outre-mer (accueil de jour) : 0692 01 20 86 – 0692 06 53 53 fhom.adh@gmail.com
  • Planning Familial 0692 47 08 70 - 0693 13 51 37 - 0692 77 46 12 –dir.planningfamilial@gmail.com
  • Pour une demande de téléphone grave danger : Le Réseau VIF et l’ARAJUFA poursuivent leur activité durant cette période. Elles continuent à distance à évaluer les situations de danger et à accompagner les personnes.
    • Réseau VIF 0262 96 04 24 - contact@reseauvif.com
    • ARAJUFA 0692 95 40 70 - arajufa@wanadoo.fr

 

Actualités récentes