Prévention
Le 08 octobre 2018

Cancer du sein : quand se faire dépister ?

Chaque année, à La Réunion, plus de 300 cancers du sein sont déclarés. Un chiffre en augmentation constante avec 3,9% de nouveaux cas chaque année entre 1990 et 2011. Alors, le dépistage, c'est quand ?

Quels sont les facteurs de risques ?

  • L'âge (à partir de 50 ans) et le fait d'être une femme. Noter que le cancer du sein est possible chez l'homme, même si c'est rare : il représente moins de 1 % de tous les cancers du sein.
  • Les antécédents familiaux (cas de cancer du sein dans la famille). En effet, la prédisposition génétique concerne 5 à 10 % des cancers du sein.
  • L’exposition aux œstrogènes (puberté précoce, ménopause tardive, première grossesse tardive, absence de grossesse, traitement substitutif à la ménopause).
  • Les antécédents d’hyperplasie atypique (hausse du nombre de cellules anormales dans un tissu). 
  • D'autres facteurs, comme le surpoids, la consommation d’alcool et l’exposition à des radiations ionisantes (lors d'examens d'imagerie ou de séance de radiothérapie) joueraient aussi un rôle dans la survenue d’un cancer du sein.
     

À quels symptômes être attentive ?

À tout âge, en plus d’observer et de palper régulièrement ses seins, il est recommandé de les faire examiner tous les ans par un médecin. L'observation de l'un de ses symptômes doit également vous conduire chez un médecin :

  • Apparition d’une boule dans le sein ou sous un bras (aisselle).
  • Modification de la peau : rétraction, rougeur, œdème ou aspect de peau d’orange.
  • Une modification du mamelon ou de l’aréole (zone qui entoure le mamelon).
  • Rétraction, changement de coloration, suintement ou écoulement.
  • Changements de forme de vos seins.

Comment se passe le dépistage ?

Le dépistage organisé propose aux femme de 50 à 74 ans une mammographie et un examen clinique gratuit, tous les 2 ans. Objectif : détecter un cancer du sein à un stade précoce permet de le guérir dans plus de 90 % des cas. En pratique comment ça se passe ?

1. Réception tous les 2 ans d'un courrier invitant au dépistage et accompagné de la liste des cabinets de radiologie agréés.

2. Le jour de l'examen, le radiologue délivre un premier résultat. Ensuite : 

  • Si le résultat est normal, la mammographie est relue par un autre radiologue. Le résultat définitif est communiqué sous 15 jours.
  • Si une anomalie est détectée, des examens complémentaires seront prescrits. 
     

Quels sont les chiffres du cancer du sein à La Réunion ?

Entre 2012 à 2014, la part de la chirurgie ambulatoire sur l’ensemble des séjours en chirurgie pour les cancer du sein s’élève à 24 %. Ce chiffre va en faveur des objectifs du plan cancer 2014-2019 qui veut que 50 % de la chirurgie du cancer du sein soit faite en ambulatoire d’ici 2024.
Entre 2012 et 2014, le cancer du sein est le deuxième type de cancer le plus pris en charge dans les établissements de La Réunion après les cancers digestifs.
12 156 hospitalisation et séances de chimiothérapie ont été réalisées à La Réunion dans le cadre du cancer du sein entre 2012 et 2014.
Pour les femmes réunionnaises, le décès par cancer du sein est la cause de décès par cancer la plus fréquente (14,8 % des décès par cancers féminins).

En savoir +

 

 

 

Sources

Le cancer à La Réunion — ORSOI

Dépistage des cancers du sein — INCA

Ensemble, améliorons le dépistage du cancer du sein — ARSOI

Actualités récentes

20181009
Actualité
Le 09 octobre 2018

Légumes et fruits d'octobre

20181002
Dengue
Le 02 octobre 2018

Dengue : stagnation du nombre de cas

20180926
Actualité
Le 26 septembre 2018

Sexualité : comment en parler avec ses enfants ?

20180918
Dengue
Le 18 septembre 2018

Dengue : 10 nouveaux cas

20180910
Prévention
Le 10 septembre 2018

Alcool et grossesse : quels risques pour bébé ?